Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
9 décembre 2014

Les hôpitaux de Gaza déclarent l’état d’urgence

Le Docteur Youcef Abou Rish, directeur général des hôpitaux de la bande de Gaza, a déclaré l’état d’urgence pour l’ensemble des hôpitaux de Gaza. Il accuse le gouvernement palestinien d’entente nationale de retarder leurs actions et de ne pas prendre ses responsabilités concernant le ministère de la santé à Gaza.


Hôpital al-Shifa. Le très grand nombre de tués et blessés cet été a placé tout le système sanitaire et médical de Gaza sous une pression terrible, les employés de ce secteur étant en grande partie sans salaire depuis plusieurs mois.

« Ceci conduit à l’arrêt du fonctionnement des services d’hygiène, de gestion des repas ainsi qu’à la pénurie du carburant, des médicaments et des consommables médicaux, et à l’interruption des consultations médicales », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Gaza.

Le comité d’urgence a décidé l’arrêt de toutes les opérations non urgentes dans tous les hôpitaux. Il a d’autre part lancé un avertissement concernant l’arrêt de travail de nombreux autres services et des centres de soins.

Le porte-parole du ministère de la santé Achraf Al Qodra a alerté le gouvernement sur les graves conséquences que provoque cet arrêt de travail sur les 113 enfants dans les couveuses, les 100 patients en réanimation, les centaines de patients admis dans les différentes unités hospitalières, sans oublier la suspension des opérations chirurgicales pour les centaines de patients des 45 blocs chirurgicaux en plus de l’interruption des accouchements par césariennes.

« Il ne faut pas oublier, a-t-il ajouté, les risques d’accumulation des déchets dans les chambres des malades, les unités de séjour, les urgences, les consultations externes, les unités de traitement des brûlés et les soins intensifs, en plus des conséquences de l’arrêt de travail dans les laboratoires. L’impact sera également grave pour les patients dialysés et les enfants hospitalisés. »

Le porte parole du ministère de la santé a également insisté sur le risque de transmission des germes suite à l’arrêt de travail des entreprises de nettoyage avec des risques de propagation des infections chez les patients et leurs accompagnateurs, ce qui conduirait à une catastrophe sanitaire pour toute la population.

Par Hicham Mohamed
Source : http://arabic.ruvr.ru/news/2014_12_...
Traduction de l’arabe : Info-Palestine.eu - Fadma Nsumer

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7900