Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
12 décembre 2014

BDS : Une municipalité belge exclut des marchés publics les entreprises participant à l’occupation

C’est une première qui n’a pas été très médiatisée mais qui le mériterait : la commune bruxelloise de Molenbeek, qui regroupe une centaine de milliers d’habitants, vient de voter "l’exclusion des marchés publics, des firmes actives dans les territoires palestiniens occupés."


C’est un marché de 1,8 million d’euros qui est passé, le 26 novembre dernier, sous le nez de Radwin/Blue Vision, en raison de l’ implication de ces deux entreprises partenaires dans la surveillance des Palestiniens par Israël. Mais le vote des élus de Molenbeek est allé au-delà, généralisant à toutes les entreprises actives dans les territoires palestiniens l’impossibilité de prétendre à un marché public.

Le Parti des Travailleurs Belges (PTB) à l’initiative de ce vote, raconte :

"Le Conseil communal molenbeekois devait décider des modalités d’un marché public pour des caméras de surveillance. En octobre 2013, le PTB s’était déjà opposé à cet achat, critiquant les priorités de la majorité. Dans ces temps de problèmes budgétaires, il y avait d’autres priorités que d’investir 1,8 millions d’euros dans des nouvelles caméras de sécurité, comme les écoles qui manquent de moyens. Mais à l’époque, Dirk De Block, conseiller communal PTB, avait soulevé un autre problème concernant cet achat. Une des multinationales qui obtient une large part des marchés dans les communes et villes pour installer des réseaux de caméras de surveillance sophistiquées est Radwin, avec son partenaire belge Blue Vision. Radwin est impliqué dans la surveillance et le contrôle des Palestiniens dans les territoires occupés, entre autre par ses installations de caméras de surveillance autour des colonies illégales.

Ce mercredi, la majorité voulait mandater la Région pour conclure un marché public pour l’achat et l’installation de ces caméras de surveillance. Dirk De Block a donc introduit un amendement à ce mandat : exclure du marché public toute entreprise active dans les territoires occupés ou réputée pour sa conduite non-éthique.

La Bourgmestre Schepmans (MR) a argumenté contre cet amendement. Elle prétendait que c’était à la Région que cette discussion devait se mener. Quand le président du conseil, Michel Eylenbosch (MR), a soumis l’amendement au vote, il s’attendait donc à ce que les conseillers de la majorité suivent la consigne de la Bourgmestre et votent contre l’amendement.

Mais à sa grande surprise, une bonne partie des conseillers de la majorité a soutenu l’amendement. Au moment de son approbation, Michel Eylenbosch a voulu réorganiser le vote, argumentant que les conseillers "avaient mal compris".

Evidemment, les conseillers ont refusé de revoter. Cela aurait été pris comme une insulte de devoir revoter jusqu’au "bon vote", celui attendu par la Bourgmestre et le président.

Ce vote empêchera donc que le marché public régional accepte Radwin/Blue Vision pour installer des caméras de surveillance. Les députés régionaux du PTB interpelleront la Région pour que ceci soit bien respecté.

Source : http://ptb.be/articles/molenbeek-premier-boycott-d-entreprises-actives-dans-les-territoires-occupes-palestiniens

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8100