Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
3 janvier 2015

Pauvre Maisonnave : qu’est-ce qu’on lui fait pas faire !

Savez- vous ce que l’ambassadeur de France en Israël, convoqué au ministère israélien des affaires étrangères pour se faire remonter les bretelles après le vote favorable à la résolution palestinienne à l’ONU, a répondu ?

On vous le donne en mille : « C’était pour mieux protéger Israël contre le risque de se retrouver devant la Cour pénale internationale », a expliqué vendredi Patrick de Maisonneuve, sommé par Israël de se justifier !!

Belle image de la France qui s’étale dans la presse israélienne.

Cela n’a pas évité l’engueulo à l’ambassadeur français auquel il a été rappelé que seules les négociations directes"entre le violeur et sa victime étaient acceptables, et que les démarches de la France étaient malvenues tant au Conseil de l’ONU qu’au niveau du Parlement français.

La résolution palestinienne était pourtant bien édulcorée, repoussant à 2017 toute idée de retrait des troupes d’occupation des territoires palestiniens, et la France savait que les Etats-Unis y opposerait de toute façon son véto.

Mais Israël n’est pas content, et note par la même occasion que certaines collaborations franco-israélienne battent de l’aile. Plusieurs manifestations ont ainsi été annulées à la dernière minute ces trois derniers mois, dont une conférence réunissant à Paris des firmes hightech des deux pays, ainsi qu’une visite d’avocats français en Israël...

Source : http://www.haaretz.com/misc/article-print-page/.premium-1.635054?trailingPath=2.169%2C2.216%2C2.217%2C

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8310