Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
7 janvier 2015

Charlie Hebdo : rien ne peut justifier un tel massacre, ni aucune surenchère

Le carnage de deux fanatiques donne la nausée. On se doit de combattre l’islamophobie, mais certainement pas en assassinant des êtres humains. Pas question pour autant de laisser certains en profiter pour donner libre cours à leurs discours haineux contre les musulmans. Le dessin de Latuff en réaction à cet horrible attentat est juste.


Ne nous laissons aller à aucune surenchère. Ce n’est pas la liberté d’expression qui est en jeu, c’est encore pire : c’est l’avenir de notre société qui se dessine sous un jour de plus en plus barbare. Le développement d’une propagande de prétendu "choc des civilisations", et le "deux poids deux mesures" institutionnel nous amènent nécessairement des jours très sombres.

L’interdiction de la moindre critique de l’Etat d’Israël d’un côté, les propos racistes, incitateurs à la haine et à la violence, ayant libre cours de l’autre quand il s’agit de stigmatiser l’islam, les musulmans, ou encore les Noirs et les Rom, ne peuvent que développer de terribles frustrations.

Il faut arrêter de dresser tout le monde contre tout le monde, et de s’emparer de boucs émissaires pour tenter de masquer des choix économiques et sociaux injustes et intolérables.

Nous n’accepterons pas non plus que qui que ce soit profite de cet odieux attentat, pour prendre des mesures liberticides comme l’ont fait les dirigeants américains au lendemain du 11 septembre. Nous tenons à la liberté d’expression pour tous, une liberté qui ne doit pas être à sens unique et qui ne doit pas être un prétexte à humilier qui que ce soit.

Merci à Rue 89 pour ses commentaires à propos de la tuerie d’aujourd’hui :

"S’il s’avère que les criminels ont bien crié « Allahu Akbar », qu’ils se sont revendiqués d’Al Qaeda, qu’ils ont dit « On a vengé le prophète Mohamed » et qu’ils parlaient « parfaitement français », comme l’a dit un témoin, il sera le temps de réfléchir aux raisons pour lesquelles notre société peut produire cela.

Mais ne demandons à personne de se « désolidariser » de ces actes, ne regardons personne comme s’il pouvait en être solidaire. Ne considérons pas tous ceux qui ont pu critiquer par le passé les positions de Charlie Hebdo comme les alliés objectifs des criminels.

Cette journée est suffisamment terrible pour que nous ne fassions pas de celles qui suivent des jours de suspicion généralisée. "

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880