Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
12 janvier 2015

La meilleure réponse face à l’instrumentalisation de l’émotion

Nous n’ajouterons pas nos commentaires concernant la manière dont le gouvernement a magistralement utilisé tous les moyens de communication entre ses mains (la totale !) pour obtenir une "union sacrée" avec les bourreaux, les tortionnaires, les dictateurs et tous les adeptes du terrorisme d’Etat. Heureusement, tout le monde n’a pas marché dans la combine, et on peut constater via internet que bon nombre ont refusé d’avaler les couleuvres. L’important maintenant et de rester mobilisés contre tous les massacres, contre toutes les injustices, contre toutes les formes de racisme, et contre toutes les tentatives de limiter notre soutien aux opprimés, après avoir entonné les grandes orgues sur le thème de la liberté d’expression.



Nous lançons un appel solennel à toutes celles et tous ceux qui nous lisent : ne baissons pas les bras, ne rentrons pas dans notre coquille, ne nous laissons pas intimider ni paralyser par la nausée.

Les Palestiniens, qui servent de cobayes et qui sont enfermés pendant qu’on défile au nom de la liberté, ont plus que jamais besoin de nous pour épauler leur résistance.

Nous avons le devoir de poursuivre et d’amplifier la campagne de boycott d’Israël, car sans la fin de cette occupation qui dure depuis des décennies, avec son cortège d’atrocités, il n’y aura pas de paix dans le monde, mais au contraire toujours plus de barbarie.

N’oublions pas que jusqu’en 2008, Nelson Mandela était officiellement classé dans la liste des terroristes par les "spécialistes de la lutte antiterroriste". N’empêche que le boycott de l’Afrique du Sud de l’Apartheid, très minoritaire pendant de longues années d’oppression et de massacres des Noirs africains, a fini par réussir à abolir le régime de ségrégation raciste.

Ne lâchons rien !


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880