Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
15 janvier 2015

Liberté d’expression ? Et ZEP en procès mardi prochain ? Tous au tribunal !

Cela a l’air d’une grosse blague mais cela n’en est pas une : comme nous l’avons publié le 7 janvier dernier (mais c’est sans doute passé inaperçu avec les attentats survenus juste après), Saidou du groupe musical ZEP et Said Bouamama vont comparaître en justice mardi prochain pour "injure publique" et "incitation à la haine", en raison de leur album "Nique la France. Devoir d’insolence" !

Elle est pas belle leur liberté d’expression ?

On n’a pas le droit d’écrire ou de chanter son refus d’une France raciste, néocolonialiste, c’est une "injure", une "incitation à la haine", mais on doit tous se promener avec des badges à la gloire de Charlie Hebdo, un journal qui se permet ceci :








Et nous vous passons les musulmans en train d’enculer des chèvres et autres "drôleries", que nous sommes sommés d’applaudir, sans quoi nous serons accusés de ne pas être "intégrés" et de refuser la "culture et les traditions françaises".

Avec l’argent du contribuable, notre argent, on vient des payer des millions pour la reproduction d’un tel mépris, d’une telle stigmatisation, de telles insultes et injures, d’une telle incitation aux préjugés, à la haine et à la violence, mais on traîne en justice
un chanteur et un auteur qui ont eu le malheur de dire "Nique la France colonialiste" ?

On ne peut pas laisser passer cela : il faut que nous soyons nombreux à aller au rassemblement et à ce procès intenté par l’Etat à Saidou et Saïd Bouamama, mardi prochain 20 janvier à 13 H au Palais de Justice de Paris (17ème chambre correctionnelle.!


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8040