Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
5 mars 2015

Prochains rendez-vous : à vos agendas !

Palestine, lutte contre toutes les formes de racisme, de colonialisme et de néo-colonialisme, nous relayons les événements qui nous ont été transmis.

  • LE DIMANCHE 8 MARS A LILLE

Projection-débat du film sur Christine Delphy, féministe contre le patriarcat et l’islamophobie : "Je ne suis pas féministe, mais..." réalisé par Florence Tissot et Sylvie Tisso, en présence de Sylvie Tissot, réalisatrice et sociologue, féministe, animatrice du site Les Mots Sont Importants : http://lmsi.net -Bande annonce du Film : https://vimeo.com/120523495

Organisé par le Front Uni des Immigrations et des Quartiers Populaires (FUIQP) - l’Association pour la Reconnaissance des Droits et Libertés aux Femmes Musulmanes (ARDLFM)-

Dimanche 8 mars à 15h À LA Maison de quartier Vauban-Esquermes

77 rue Roland 59000 Lille. Métro : Port de Lille

  • LE 10 MARS A MARSEILLE

Projection débat autour du documentaire "Moudjahidate" dans le cadre de la semaine anticolonialiste à Marseille : mardi 10 mars à 21h : http://www.anticolonial.net/spip.php?article2991

ET Rencontre avec la psychiatre psychothérapeute palestinienne, Samah Jabr à Marseille le mardi 10 mars à 18h30

Programme complet de la "grosse" semaine anticoloniale à Marseille (du 5 au 21 mars) : http://semaine-anticoloniale-et-antiraciste-marseille.over-blog.com

  • LE 10 MARS A CLICHY

Le Service Culturel de la Mission Palestine, la Ville de Clichy et DOCKS 66
ont le plaisir de vous inviter à la projection EN AVANT-PREMIÈRE DU FILM :
"Les chebabs de Yarmouk" (un film documentaire d’Axel Salvatori-Sinz 2014 - 78 min).

mardi 10 mars 2015 à 20h30

au Théâtre Le Rutebeuf 16/18 allée Léon Gambetta 92 110 Clichy-la-Garenne.
(Métro Mairie de Clichy)

Projection suivie d’une rencontre avec le réalisateur, avec la participation exceptionnelle de Samer, un des « chebabs ».

"Dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Moyen-Orient, créé en Syrie en 1957, un groupe d’amis partagent leur quotidien, se cherchent un avenir. Troisième génération d’exilés, leur soif de vivre, leur désir de révolte se heurtent aux murs du camp. Au seuil de choix existentiels, l’Histoire les rattrape à nouveau. En mars 2011, éclate la Révolution en Syrie. Le camp sera en grande partie détruit, leur vie bouleversée. Le film, tourné juste avant, cristallise leurs derniers moments, ensemble, à Yarmouk. »

Réservation obligatoire à contact docks66.com www.leschebabsdeyarmouk.com

  • LE 13 MARS A MALAKOFF :

A 18 H : Témoignage de Corinne Migeon de son voyage en Palestine d’ Octobre 2014 , commentaire illustré par ses photos.

Puis, témoignage de Amir Hassan, poète gazaoui, sur la situation actuelle à Gaza.

Salle Polyvalente de la Maison de la Vie Associative :26 rue Victor Hugo Malakoff

Organisé par le Collectif Malakoff-Palestine pour la Paix

  • LE 14 MARS A SAINT-DENIS

A 18h 30 : Projection d’un extrait du film "Qui a tué Ali Ziri ?" - Discussion avec le collectif Vérité et justice pour Ali Ziri

A 20h30 : concert : Première Ligne / Sitou Koudadje / Dino

Centre social autogeré « l’Attieké », Bâtiment occupé : 31 bd Marcel Sembat
Saint-Denis (93). Métro Porte-de-Paris (RER-D, Transilien-H Gare-de-Saint-Denis )

"Le 11 juin 2009, Areski Kerfali, 61 ans et Ali Ziri, 69 ans sont interpellés par la police nationale d’Argenteuil, lors d’un contrôle routier. Ali Ziri quitte le commissariat dans le coma et décède à l’hôpital deux jours plus tard. L’explication donnée par la police et le procureur est : « décès suite à une malformation cardiaque ». Deux semaines après les faits, le juge d’instruction classe l’affaire sans suite. Un collectif d’habitants d’Argenteuil, /Vérité et justice pour Ali Ziri/ se mobilise pour exiger une contre-expertise. L’autopsie révèle alors 27 hématomes et la mort par asphyxie suite à l’utilisation d’une technique d’immobilisation interdite depuis 2003. Durant cinq années, le cinéaste Luc Decaster a filmé le combat de tous ceux qui refusent le procès bâclé, après cette mort que certains considèrent comme un lynchage. Ce film n’a bénéficié d’aucune aide et a été tourné et monté sans argent. Pour le finaliser, une campagne de soutien, dans laquelle s’inscrit cette soirée, a été lancée."

  • LE 14 MARS A SAINT-DENIS

A PARTIR DE 14 H, L’association Yallah accueille avec le soutien de la ville de Saint-Denis (93) M Yousuf. S. Mousa, chef de secteur pour l’UNRWA et M Samer M A Aburahma. Tous les deux sont des représentants des camps de réfugiés de Rafah (bande de Gaza -Palestine)

Pour le lancement de la quinzaine antiraciste et solidaire, le collectif d’associations vous invite à fêter Saint-Denis solidaire et antiraciste. Avec des jeux, des espaces de restauration, des projections, un espace librairie animé par Folies D’encre et un programme musical 100 % dionysien et un programme musical 100 % dionysien. Venez nombreux ! Avec : Balafond, Elena Brocolitch, Union des ressortissants de Hamdallaye en France, Diony Danse, Tanina & Hacéne et bien d’autres artistes.

Nos amis palestiniens prendront la parole à 15h

Lieu : Salle de la Légion d’Honneur 6 rue de la Légion d’Honneur. Accès : Métro Ligne 13/ Basilique de Saint-Denis

  • MERCREDI 18 MARS A PARIS

style='float:left; width:149px;'>
Rencontre avec le journaliste Omar Brouksy auteur du livre « Mohammed VI, derrières les masques » et avec L’Association Marocaine des Droits Humains-Paris/IDF, à la LIBRAIRIE RÉSISTANCES, À PARTIR DE 18 H 30.

Brouksy a été rédacteur en chef du Journal hebdomadaire, titre phare de la presse écrite marocaine avant sa fermeture par les autorités en janvier 2010, puis journaliste de l’Agence France Presse (AFP) jusqu’à 2014.

L’auteur du livre « Mohammed VI, derrière les masques », préfacé par Gilles Perrault, décrit la situation politique et sociale quinze ans après l’accession au trône du roi Mohammed VI. La place de la monarchie, le rôle de la religion dans la légitimation du pouvoir politique, les espérances brisées du « nouveau règne » et de l’après 20 février, ainsi que les violations des libertés individuelles.

En janvier, les forces de l’ordre ont forcé la porte de l’AMDH à Rabat pour arrêter deux journalistes qui tournaient un reportage pour France 3. Juste après, les deux journalistes sont expulsés. En conséquence, le jury du Prix Albert Londres a renoncé à l’organiser au Maroc. Le communiqué du Prix précise : « les conditions – précaires – de la liberté de la presse dans le royaume [du Maroc] sont de notoriété publique et le prix Albert-Londres ne comptait certes pas les passer sous silence. Mais cette volonté systématique d’obstruction au travail d’enquête de journalistes courageux et intègres fait preuve d’un irrespect total à l’égard d’un métier et de valeurs que nous défendons ». Des journalistes sont en prison, d’autres sont poursuivis par la justice. Plusieurs sont régulièrement intimidés, tandis qu’une partie des journalistes est forcée à l’exil.

Contact : amdh.paris gmail.com, (+33) 06.18.66.15.58, www.amdhparis.org

Librairie Résistances : 4, Villa Compoint 75017 Paris (Angle du 40, rue Guy Môquet) Station Métro Guy Môquet. Ligne 13).

  • MERCREDI 18 MARS A SAINT-DENIS

A 19 H : En présence de Hael Al Fahoum, ambassadeur de Palestine en France.

Lieu : Bourse du travail, 9/11, rue Genin. Accès : métro ligne13/ porte de Paris

  • VENDREDI 20 MARS A SAINT-DENIS

A 19h : Débat sur la question de l’identité

Yallah et la Voix des Rroms organisent un débat sur l’identité "Et si on parlait de nos identités : communes, multiples, de ce qui nous constitue en tant que …" En présence de Saimir Mile, président de "la Voix des Rroms".

Médiathèque Elsa Triolet : 1 ter, rue Mechin 93450 L’Île-Saint-Denis

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 690