Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
13 mars 2015

A la librairie Résistances prochainement

Trois conférences à ne pas rater d’ici la fin mars !

  • Le mercredi 18 mars 2015 à partir de 18h30 : MAROC

style='float:left; width:149px;'>
Rencontre avec le journaliste Omar Brouksy auteur du livre « Mohammed VI, derrières les masques » à l’initiative de l’Association Marocaine des Droits Humains-Paris/IDF.

La place de la monarchie, le rôle de la religion dans la légitimation du pouvoir politique, les espérances brisées du « nouveau règne » et de l’après 20 février, ainsi que les violations des libertés individuelles sont les principales thématiques qui seront abordées lors de cette rencontre.

En janvier, les forces de l’ordre ont forcé la porte de l’AMDH à Rabat pour arrêter deux journalistes qui tournaient un reportage pour France 3, puis les ont expulsés. De ce fait, le jury du Prix Albert Londres a renoncé à l’organiser au Maroc. Des journalistes sont en prison, d’autres sont poursuivis par la justice. Plusieurs sont régulièrement intimidés, tandis qu’une partie des journalistes est forcée à l’exil.

Omar Brouksy, qui a été rédacteur en chef du Journal hebdomadaire, titre phare de la presse écrite marocaine avant sa fermeture par le gouvernement marocain en janvier 2010, puis journaliste de l’Agence France Presse (AFP) jusqu’à 2014, déclarait en février 2013 : « Malgré la nouvelle constitution, malgré le printemps arabe, l’autoritarisme, la prééminence de la monarchie, la non-indépendance de la justice, les détentions politiques (plus de cent militants du 20 février sont encore en prison), les atteintes à la liberté d’expression, les pressions économiques qui continuent, tout est toujours là."

  • Le jeudi 19 mars 2015 à 19h00 : CÔTE D’IVOIRE

Marie Miran-Guyon présentera son livre « Guerres mystiques en Côte d’Ivoire, Religion, patriotisme, violence (2002-2013) »

style='float:left; width:250px;'>
Ce livre explore la dimension religieuse de l’histoire politique de la Côte d’Ivoire depuis le semi-échec du putsch militaire du 19 septembre 2002 jusqu’à l’après crise post-électorale de 2010-2011. Il analyse la fabrique croisée du politique et du religieux en temps de guerre et en temps de paix.

Marie Miran-Guyon est historienne et anthropologue, maître de conférences à l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et membre de l’Institut des Mondes Africains à Paris. Elle est par ailleurs rattachée, en 2013- 2014, à l’Institut de Recherche pour le Développement et à l’Université Alassane Ouattara en Côte d’Ivoire. Ses travaux sur les dynamiques musulmanes ont donné lieu à la publication d’ "Islam, histoire et modernité en Côte d’Ivoire" (Karthala, 2006). Ses nouvelles recherches interrogent la contribution globale et plurielle du champ religieux ivoirien à l’écriture du destin national, passé et présent.

  • Le samedi 28 mars 2015 à partir de 16h30 : EGYPTE

Un thème, trois déclinaisons :

  • Exposition des photographies de Françoise Beauguion
  • Présentation du livre Amours, voyage dans l’intimité des Egyptiens par son auteur Marion Touboul
  • Conférence-débat avec Ahmed Hassan Sami, journaliste égyptien : Quel avenir pour la révolution ?
  • Françoise Beauguion est photographe et elle arpente depuis plusieurs années le Moyen-Orient. Elle en a rapporté des photographies sur les refuzniks israéliens, sur les tunnels de Rafah et sur l’Egypte.

style='float:left; width:167px;'>
"C’est trois ans après la Révolution. Nous sommes dans différentes régions en Egypte. Nous sommes au Caire, dans la folie de la ville avant de fuir vers le Nil, Assouan, le Sinaï ou encore l’oasis du Fayoum. Nous avons soif. Nous avons cette curiosité qui nous pousse à leur demander… Mais qu’est-ce que c’est pour vous ? Qu’est-ce que c’est pour vous l’Amour ? Indiscrètes, nous nous imposons chez eux, dans les familles aux cent cousins, les mariages arrangés, l’impossibilité. Nous creusons dans la terre ancestrale tout en cherchant à comprendre la différence par notre imaginaire français. Chimère. Brutalité. Cassure. Le rêve frôle le cauchemar et l’horreur avant de revenir vers le désir et la sensualité. Ce n’est pas réalité. Ce n’est pas cela l’Amour. Mais peut-être cette terre de poussière. Les enfants. Les traditions. Dans un langage abstrait et onirique. Des amours au pluriel donc… à défaut de l’Amour avec un grand A. "

  • Marion Touboul est journaliste. Elle a travaillé, entre autres, en Jordanie, à Gaza pendant l’opération "Plomb durci" et en Egypte.

« Que représente l’amour pour vous ? » C’est la question que Marion Touboul pose aux Égyptiens depuis Assouan, en Nubie, jusqu’à la Méditerranée, en passant par l’oasis du Fayoum et la péninsule du Sinaï. Journaliste arabophone basée au Caire, elle a parcouru le pays à la rencontre d’hommes et de femmes ordinaires. Au détour du chemin, sur les rives du Nil ou dans la pénombre d’un cabaret, elle a tissé des amitiés et s’est fait accepter au sein de foyers riches ou modestes, citadins et ruraux. Le temps d’un thé ou plusieurs jours durant, ses interlocuteurs lui confient la frustration de ne pouvoir aimer librement. Cette plongée dans leur intimité fait jaillir des thèmes brûlants comme les amours de jeunesse ou la passion saisonnière mais aussi le mariage arrangé, l’excision et le harcèlement sexuel. Des révélations bouleversantes dans une Égypte blessée par sa révolution inachevée.

  • Ahmed Hassan Sami est un journaliste né au Caire. Il travaille depuis 2001 en Egypte avec de nombreux media internationaux. En 2009, Il a commencé à travailler en binôme avec Marion Touboul pour la chaine de télévision franco-allemande arte pour laquelle ils ont couvert la Révolution égyptienne et Lybienne. Il est co-réalisateur du Reportage “L’Immeuble Yacoubian”, arte avril 2010 et “Chaos au Sinai” mars 2012.


Librairie Résistances

4, Villa Compoint 75017 Paris (Angle du 40, rue Guy Môquet)

Métro Guy Môquet Ligne 13. Tel 01 42 28 89 52 -

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 690