Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
12 mars 2015

Le milicien LDJ Steve Bismuth condamné à 6 mois de prison

La Cour d’appel de Versailles a confirmé mercredi un jugement de première instance, condamnant le milicien LDJ à 6 mois de prison ferme, pour son rôle dans une « expédition punitive » contre un journaliste critique du gouvernement israélien.



L’homme a en outre été condamné à 4.000 € d’amende, ainsi qu’à 8.200 € de dommages et intérêts et « frais de justice à acquitter à la victime, le journaliste Jonathan Moadab, animateur d’un site internet.

Bismuth a été considéré par le tribunal comme étant l’instigateur d’une expédition nocturne, en septembre 2012, au domicile de Moadab, au cours de laquelle un engin incendiaire avait explosé, et des tags LDJ laissés sur les lieux.

Un comparse de Bismuth, Arthur Benhamou, condamné à 10 mois en première instance, n’avait pas fait appel, tandis que deux jeunes gens, mineurs au moment des faits, seront jugés séparément à une date non précisée.

A la différence de tant de gens qui prennent directement le chemin de la case prison pour de simples paroles, comme on le voit dans les affaires de répression « d’apologie du terrorisme », Bismuth n’est pas écroué. Il sera ultérieurement convoqué par un Juge d’application des peines, susceptible d’aménager la sentence. Rappelons tout de même que Steve Bismuth a déjà été condamné à des peines de prison avec sursis à deux reprises pour ses violences LDJistes, notamment des menaces de mort à l’encontre de la présidente de CAPJPO-EuroPalestine.

Et tout « rangé des voitures » qu’il prétend être chaque fois qu’il se retrouve devant un tribunal, il a encore d’autres rendez-vous avec la justice, si celle-ci veut bien ne pas enterrer ses dossiers, comme elle le fait trop souvent quand la milice LDJ (« Ligue de Défense Juive ») est concernée.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8250