Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
24 mars 2015

Ronnie Kasrils : "Israël doit cesser de faire partie du football international"

"Le « beau sport » tel qu’il est joué par Israël est l’exemple même de la haine raciale et des préjugés en action contre des joueurs et des spectateurs palestiniens. L’Israël de l’apartheid, de même que l’Afrique du Sud de l’apartheid, ne devrait pas avoir de place dans le football, ni dans l’UEFA, ni dans la FIFA", écrit de Johannesbourg Ronnie Kasrils, vétéran dans la lutte anti-apartheid, et ancien ministre du gouvernement d’Afrique du Sud sous Mandela.


"Protégeons le « beau sport ». Israël doit cesser de faire partie du football international

Par Ronnie Kasrils

Dans ses attaques génocidaires contre tout et n’importe quoi venant de la Palestine, l’état israélien d’apartheid a déclaré la guerre au football palestinien. Des footballeurs on été ciblés, attaqués, mutilés, visés, tués, incarcérés, torturés, des stades ont été bombardés, des joueurs et des supporters se sont vus refuser la permission de voyager pour assister aux matches.

Le « beau sport » tel qu’il est joué par Israël est l’exemple même de la haine raciale et des préjugés en action contre des joueurs et des spectateurs palestiniens. Il est attisé par l’attitude haineuse et ignoble du gouvernement israélien, pratiquement répandue dans toute la société, et qui donne une totale liberté aux supporters les plus racistes et les plus enragés.

L’Israël de l’apartheid, de même que l’Afrique du Sud de l’apartheid, ne devrait pas avoir de place dans le football, dans l’UEFA et la FIFA ( associations de football européen et international), qui malheureusement suivent la même pratique que les USA et l’UE en accordant l’impunité à l’état colonial sioniste lorsqu’il viole la loi internationale et commet des crimes contre le peuple palestinien. C’est cette carte blanche à l’impunité qui encourage des gens comme Netanyahu et consort, ainsi que les gouvernements sionistes depuis 1948, à s’en sortir avec des pratiques d’apartheid, de nettoyage ethnique et de génocide croissant.

D’après sa propre histoire, résistance et solidarité internationale, notre peuple est conscient de l’efficacité de la campagne de Boycott, Désinvestissement et Sanctions pour isoler l’apartheid d’Israël comme cela a été démontré avec succès dans le cas d’Afrique du Sud. Le boycott de l’apartheid dans le sport, la rupture des liens avec l’apartheid, le devoir moral de refuser tout contact avec le racisme sur et en dehors du terrain de jeux, comme le montre bien la campagne internationale « Le racisme hors du football », étant un élément vital de ‘fair play’ dans le sport et la vie en général ainsi qu’une manifestation de solidarité internationale.

Nous nous souvenons de 1976, quand la police sud-africaine avait tiré sur des centaines d’écoliers africains et comment la FIFA a fait exactement ce qu’il fallait après des années de tergiversations, en expulsant le football sud-africain de ses rangs. Dans l’Afrique du Sud démocratique d’aujourd’hui nous avons besoin de voir l’Association de Football sud-africaine (SAFA) pesant de tout son poids derrière l’appel international grandissant pour prendre des actions décisives et exclure Israël de l’UEFA y de la FIFA – où l’état sioniste d’Israël a la possibilité de poser comme partie de l’Europe.

La réalité c’est qu’Israël est un état colonisateur dans le Moyen Orient où il a usurpé la terre palestinienne et les droits fondamentaux de ce peuple assiégé.

Il convient de noter la campagne grandissante au Royaume-Uni, en Belgique, en France et ailleurs pour se mobiliser contre les rencontres UEFA entre le Pays de Galles et Israël le 28 mars à Haïfa et le 6 septembre à Cardiff. La mobilisation unit tous ceux qui s’opposent à l’injustice et en particulier les activistes de la solidarité avec la Palestine, les organisations syndicales, des travailleurs, des étudiants, des organisations musulmanes et antiracistes en Grande Bretagne. Les organisations sud-africaines concernées devraient soutenir de telles actions dans un esprit de solidarité internationale dont nous-mêmes avons été bénéficiaires durant la lutte contre l’apartheid.

Nous rejoignons les camarades militants du BDS en Europe dans leur appel pour que l’UEFA suive l’exemple de la Confédération de Football Asiatique en 1974. C’était l’appel pour que l’UEFA cesse de reconnaître l’Association Israélienne de Football, ceci vu ses liens avec l’occupation de l’état d’Israël, la colonisation et les pratiques d’apartheid.
Ceci est lié à la mobilisation de militants en Europe pour se rendre au QG de la FIFA à Zurich le 28-29 mars, et demander l’expulsion d’Israël de cette association.

Tous les liens sportifs avec Israël devraient être rompus comme étant partie intégrale de la campagne BDS. La SAFA devrait de toute urgence et de façon active répondre à cet appel et établir des liens avec d’autres associations de football pour déposer une motion lors du prochain Congrès de la FIFA afin d’obtenir l’expulsion d’Israël.

Il ne peut pas y avoir de sport normal dans une société anormale et l’horrible souffrance du peuple palestinien aux mains de l’état d’Israël ne peut en aucun cas être tolérée. Nous nous prononçons pour une Palestine libre, la fin de l’occupation et de l’apartheid israélien.
Nous avons besoin de l’Afrique du Sud et de la SAFA pour dire à la FIFA et au Président Blatter :

« Respectez vos propres règles de fair play et éliminez tout racisme du football. Montrez au monde votre rejet de l’apartheid et du racisme dans le monde du football ». Protégeons le « beau sport » pour que le racisme et l’apartheid ne l’entachent pas. "

RONNIE KASRILS

Parrain de « Football Contre l’Apartheid » (GB)

Johannesburg, 19 mars 2015.

(Traduit par Annie et Pedro pour CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1180