Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 avril 2015

Après 2 ans dans l’armée d’occupation, Yaron Kaplan devient objecteur de conscience

Chaque année, plusieurs dizaines de conscrits israéliens refusent de servir parce qu’ils s’opposent à l’occupation, mais il est plus rare que l’un d’eux le décide au milieu de son service. C’est le cas de Yaron Kaplan, 21 ans, rapporté par le quotidien Haaretz.

Diplômé d’une école de préparation militaire, Kaplan a été enrôlé dans la Brigade Nahal il y a deux ans. Dès le début de sa formation, il a réalisé que ce n’était pas possible.

« Dès le moment où j’ai commencé ma formation j’ai compris combien elle était violente » a-t-il rappelé. « C’était une expérience totalement traumatique. A l’entraînement de tir, nous « exécutions » quelqu’un sur ces paroles : « Maintenant on descend Mohammed » , « maintenant, on tue Ahmed ».

Dans un premier temps, il a néanmoins pensé pouvoir jouer un rôle positif à l’intérieur de l’armée, "pour changer le système de l’intérieur." Il a même envisagé de prendre des cours pour devenir officier. Mais il a réalisé qu’il ne pouvait pas « représenter le système". "L’armée a un caractère très violent et je ne peux pas être son émissaire."

Il a pris congé de l’armée pendant la période précédant l’élection à la Knesset et s’est porté volontaire pour la Liste Commune - la fusion de trois partis arabes et Hadash, un parti judéo-arabe. C’est alors seulement qu’il est devenu clair pour lui qu’il ne voulait pas continuer son service militaire.

« J’ai compris quelque chose que jusque-là j’avais évité : que je ne peux pas attendre ou exiger d’une personne qu’il soit mon partenaire, ou qu’il devrait vraiment me voir comme un partenaire de dialogue quand il lui est imposé par un régime militaire ". "Il y a cette inégalité et la situation est tellement asymétrique qu’il n’y a aucune base pour un échange. Si je veux cette coopération, la chose la plus fondamentale que je peux faire est de refuser de faire partie de ce régime ".

Quelques jours avant Pâques, Kaplan a refusé de retourner à sa base, et il est maintenant considéré comme un traître et a rejoint le centre de rétention militaire ou d’autres Israéliens comme Yehiel Nahamani, Ido Ramon et Effi Dershner, sont incarcérés pour le même refus d’être incorporés.

(Traduit par Marie C.)

Source : Haaretz,

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880