Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
24 avril 2015

A Reims, le sous-préfet exprime des regrets concernant le comportement de la police

Pendant un rassemblement qui se tenait ce vendredi à Reims en soutien à Mariam et aux femmes et enfants brutalisés par des policiers dimanche dernier, alors qu’elles tenaient tranquillement une brocante, le sous-préfet, Michel Bernard, a tenu à exprimer des regrets à la délégation qu’il recevait à ce sujet.



"On se serait bien passé d’un tel événement", et "je ne souhaite pas que cela se reproduise" a déclaré le sous-préfet de Reims, alors qu’il recevait trois soutiens des victimes.

Michel Bernard a également indiqué que les policiers se seraient déplacés sur la foi de deux appels téléphoniques, de personnes faisant une dénonciation calomnieuse concernant le caractère "scandaleux" des tracts mis à la disposition des usagers, sur une des tables de la brocante proposant des produits palestiniens.

"Deux procédures sont en cours, a-t-il ajouté, l’une concernant 4 dépôts de plainte par des femmes ayant été aspergées de gaz lacrymogène par les policiers, et l’autre contre la jeune femme tabassée par la police, "parce qu’elle s’est rebellée quand on a voulu l’embarquer".

"Même quand des policiers se conduisent mal, a affirmé le sous-préfet, il ne faut pas répondre par des insultes", tout en répétant que "tout ceci n’aurait pas dû avoir lieu" et en faisant clairement comprendre qu’il déplorait cette intervention policière.

Une affaire à suivre, car outre les coups et les gaz lacrymogènes dont ont été victimes y compris de très jeunes enfants, les policiers se sont eux-mêmes répandus en insultes islamophobes et grossières injures à l’encontre de la victime, dont "Sale bougnoule !" et "Ton prophète, on l’encule".

En tout cas, la Palestine était au rendez-vous ce vendredi à Reims, où les militants ont tenu à présenter les mêmes produits que dimanche dernier sur une table,et à rappeler qu’il n’est pas question de se taire, ni d’arrêter d’appeler au boycott de l’occupant israélien, comme en témoigne la statue de Louis XV sur la Place Royale.











CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8430