Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
25 avril 2015

Aéroport de Tel Aviv : un militant du PC détenu 48 H puis expulsé pour cause de nom algérien

Le responsable des jeunes communistes du Val-de-Marne comptait voyager en Israël au sein d’une délégation. Il a été arrêté à sa descente d’avion puis expulsé sans explication... et sans protestation de la part du gouvernement français.


Jalys Chibout, responsable de la fédération du Val-de-Marne des Jeunes communistes atterrit à Tel Aviv, lundi 20 avril, en compagnie d’une délégation de treize autres membres du PCF. Au moment de passer les contrôles de sécurité, il est emmené vers un bureau de la douane pour subir un interrogatoire plus poussé.

Pendant 5 heures, le jeune homme de 25 ans est pressé de questions. "Quelle est votre nationalité ?" "Française", répond-il. "Quelle est celle de vos parents ?" "Algérienne."
A 23h30, Il est emmené dans un centre de rétention à proximité de l’aéroport. Il y restera jusqu’au mercredi 18h30. Placé dans un avion, il retourne en France.

Il n’avait jamais mis les pieds en Israël. Son passeport était neuf. Il n’a reçu aucune justification de la part des autorités israéliennes, pas plus que de visite de l’ambassade de France. Le programme de la délégation prévoyait des entretiens avec un député et des associations israéliennes ainsi qu’un séjour en Cisjordanie.

Dans un communiqué, la fédération PCF du Val-de-Marne demande que "le gouvernement français, alerté dès la première heure de l’interpellation, exige des explications du gouvernement israélien." Le parti a contacté le ministère des Affaires étrangères via le directeur de cabinet adjoint de Laurent Fabius dès lundi. Vendredi midi, place du Colonel-Fabien, on attendait toujours une réponse.

Une seule réponse : BOYCOTT ISRAEL !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880