Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
27 avril 2015

Messieurs de la FIFA : Que faites-vous quand israel arrête et brutalise l’un de vos arbitres ? (Vidéo)

Pendant que plus de 2000 femmes, hommes et enfants étaient lâchement massacrés à Gaza, l’occupant israélien ne chômait pas non plus en Cisjordanie, tuant, blessant et arrêtant à tours de bras. Revenons ainsi sur la manière dont Farouq Assi, arbitre international, accrédité par la FIFA a été maltraité à un checkpoint en septembre dernier, et empêché d’aller arbitrer un match qui n’a pu se tenir, sans que la FIFA prenne la moindre sanction contre Israel. Voir la vidéo.

TRADUCTION des dialogues

Un journaliste de Palestine Live TV, qui devait couvrir le match annulé faute d’arbitre, arrive sur les lieux et demande des explications :

  • Farouq Assi : Depuis 4h du matin ils m’ont fait descendre de ma voiture
  • Soldat : Tais-toi !
  • J’étais en route vers Ariha pour aller arbitrer un match
  • Soldat : Tais-toi !
  • Regarde il m’ont bandé les yeux comme un animal
  • Ferme-la !

LE SOLDAT FAIT DU BRUIT AVEC LES GRAVIERS POUR RENDRE INAUDIBLE L’INTERVIEW

  • Regarde il piétine le sol comme un mulet

Le soldat lui resserre le bandeau

  • Desserre le bandeau
  • Ferme-la !
  • ça me fait mal
  • Ferme-la !
  • Journaliste : Quel est votre nom ?
  • Arbitre : Farouq ASSI.
  • Journaliste : Parlez-nous du match, dans quel club vous jouez-vous ? Et qu’est ce qui se passe ?
  • Je suis un arbitre international. J’allais arbitrer un match de première ligue semi professionnelle entre Hilal Ariha (Jericho) et Beit Ummar, sur le stade international de Ariha (Jericho). Je suis bloqué ici depuis 4h30.

Les soldats se mettent à hurler

  • Journaliste : Continuez, racontez …
  • Arbitre : On est venu en voiture, ils nous ont mis en joue et après ils m’ont sorti de la voiture, m’ont bandé les yeux, comme vous voyez, et m’ont attaché les mains derrière le dos, sans la moindre explication
  • Arbitre au soldat : Arrête de faire du bruit comme les mules ou les ânes.
  • Arbitre : Pourquoi me frappes-tu, fils de p... ?
  • Journaliste : il est venu pour la pratique du sport, ils l’ont menotté, lui ont bandé les yeux et sa carte professionnelle, ils n’en n’ont pas tenu compte. Le match que nous devions couvrir n’a pu se dérouler.


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 680