Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
27 avril 2015

Le vieux criminel de guerre Shimon Peres n’est pas le bienvenu au Maroc !

L’annonce de l’invitation de Shimon Pérès par la "Fondation Clinton Global Initiative" à Marrakech les 5, 6 et 7 mai prochains, n’est pas du goût de la société civile marocaine, qui commence à se mobiliser contre cette visite.



Plusieurs figures associatives s’opposent à l’invitation au Maroc de l’ex-président israélien, ex ministre des affaires étrangères de Sharon, gardien de camp de concentration de Gaza aux côtés de Netanyahou, et père du programme nucléaire israélien*.

Le réseau démocratique marocain de solidarité avec les peuples a appelé vendredi 24 avril à une « interdiction de la visite », en invoquant le « respect pour les sentiments des Marocains et pour la cause palestinienne ».

L’association invite également dans son communiqué les opposants à la normalisation avec Israël à s’unir pour protester contre cette visite si jamais elle était « imposée à notre peuple ».

style='float:left; width:125px;'>
L’avocat Khalid Soufiani, coordinateur du Groupe d’action de soutien à la Palestine, a qualifié Shimon Pérès de « tueur d’enfants » et de « terroriste », promettant de déposer une plainte à l’encontre de l’ancien président de l’État hébreu en vue de son arrestation, même si la compétence universelle n’est pas transposée en droit marocain.

De son côté Al Adl Wal Ihssane, association tolérée mais non reconnue par l’État, et connue pour sa forte capacité de mobilisation, a pris parti par l’intermédiaire de sa branche consacrée aux droits de l’Homme, Annosra, qui a appelé dans un communiqué les « bonnes volontés et personnes intéressés à unir leurs efforts pour empêcher cette visite et à adhérer à toutes les formes d’opposition ».

La campagne Bds Maroc se joint aux protestations et appelle à des actions terrain.

  • Pour rappel la lettre de Mordechai Vanunu demandant au Comité du prix Nobel de la paix de retirer son nom de la liste des candidats.au Comité du Prix Nobel :
    "Je ne saurais figurer sur une liste de lauréats incluant quelqu’un tel que Shimon Peres"

    Jérusalem-Est occupée, le 1er mars 2009,

Chers membres du Comité du Prix Nobel de la Paix (Oslo),

Je suis Mordechaï Vanunu ; j’ai été nominé à plusieurs reprises à la candidature au Prix Nobel de la Paix. C ’est également le cas, en cette année 2009.

Par la présente, je demande au Comité de retirer mon nom de la liste des candidats, cette année. Je ne saurais en effet figurer sur une liste de lauréats incluant quelqu’un tel que Shimon Peres. Il s’agit, en effet, de l’homme qui a présidé de A jusqu’à Z à la politique d’armement nucléaire israélien.

Peres a créé, puis développé, le centre de production d’armes atomiques de Dimona, en Israël. Exactement comme l’a fait le Dr. Khan au Pakistan, Peres a été l’homme derrière la prolifération d’armes atomiques vers l’Afrique du Sud et d’autres pays. Il a aussi été, à titre d’exemple, à l’origine du programme de tests d’armes nucléaires en Afrique du Sud, à partir de 1978.

C’est ce même Peres qui a ordonné que je sois kidnappé à Rome, en Italie, le 30 septembre 1986, et qui a diligenté le procès secret qui m’a condamné pour espionnage et trahison à dix-huit années de prison de haute sécurité, dans un isolement total, en Israël.

Jusqu’à ce jour, il persiste à s’opposer à ma liberté et à mon élargissement, ce, en dépit du fait que j’ai effectué la totalité de ma condamnation, soit dix-huit ans d’incarcération.

Pour toutes ces raisons, je ne veux pas être nominé et je n’accepterai aucune nomination.

Je dirai « Non » à toute nomination de cette nature, aussi longtemps que je ne serai pas libre, c’est-à-dire, aussi longtemps que je resterai contraint à ne pas quitter le territoire israélien.

CE QUE JE REVENDIQUE, C’EST MA LIBERTE, ET UNIQUEMENT MA LIBERTE !

Je vous remercie".

Signé : vmjc - vanunuvmjc gmail.com

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1170