Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
30 avril 2015

Manifestation contre les cancers provoqués par les usines chimiques de Tulkarem

Alors qu’une cinquantaine de personnes manifestaient dans le calme contre les cancers provoqués par les 11 usines chimiques de Tulkarem (Est de Naplouse), la soldatesque du régime d’occupation a non seulement utilisé des gaz lacrymogènes particulièrement toxiques, mais également tiré une balle dans le ventre d’un jeune Palestinien de 22 ans., rapporte ISM



La manifestation s’est déroulée devant l’usine chimique de Gishuri, producteur de pesticides et fertilisants, sur ce qui est appelé "la route de la mort", en raison des nombreux problèmes de santé provoqués par les usines chimiques israéliennes, installées dans cette ville palestinienne.

L’usine de Gishuri, était au début basée dans la ville israélienne de Netanya, à 12 km de là, mais au milieu des annes 1980, le gouvernement israélien a eu la bonne idée de la déplacer à Tulkarem pour éviter à ses ressortissants juifs, qui ont mené des actions en justice contre la pollution occasionnée, d’en supporter les conséquences sanitaires.

Puis à la suite de Gushiri Industries,10 autres usines chimiques sont venues s’installer dans la zone palestinienne de Tulkarem, amenant la perte de leurs terres pour de nombreux fermiers, la pauvreté et le chômage dans la région.

Chômage dont ont profité ces usines chimiques pour recruter une main d’oeuvre palestinienne à bon marché et se dispenser d’appliquer les règles de sécurité imposées en Israël, en matière de pollution et de toxicité.

L’air de Tulkarem est désormais chargé de taux très élevés de monoxyde et de substances toxiques, mesurées par l’ Université de Birzeit et le ministère palestinien de la santé.


Tulkarem a désormais le taux le plus élevé de cancers et de leucémies de toute la Cisjordanie, 77 % d’entre eux ayant été prouvés en lien avec les usines chimiques.

A proximité de l’usine Gushiri, l’odeur a été décrite comme insupportable après 3 H de l’après-midi, au point que les habitants de Tulkarem n’ouvrent jamais leurs fenêtres.

Outre les cancers, l’asthme, les difficultés respiratoires, les problèmes de peau et les infections oculaires, sont très répandus dans la population et notamment parmi les enfants. Une campagne a même été lancée par Avaaz : "Arrêtez d’empoisonner les écoles de Tulkarem, et arrêtez d’importer des produits de ces usines."

De plus, 300,000 M2 de terres palestinienne sont contaminées par la pollution de ces usines chimiques.

Alors qu’ils portaient des pancartes demandant un environnement plus sain et la fin de l’occupation, les militaires ont répondu par des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes, dont Israël s’est fait le spécialiste mondial en raison de leur toxicité inégalée.


Les journalistes y ont eu droit également, puis un jeune homme de 22 ans a dû être transporté à l’hôpital après avoir reçu une balle dans l’abdomen.

Source : http://palsolidarity.org/2015/04/one-person-shot-at-protest-against-israels-cancer-causing-chemical-plants-in-tulkarem-2/?utm_source=wysija&utm_medium=email&utm_campaign=Weekly+Digest

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

BOYCOTT ISRAEL !!

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8310