Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
3 mai 2015

Un journaliste Palestinien enlevé, et six autres blessés par l’armée israélienne. Où est Charlie ?

Les soldats israéliens ont kidnappé un journaliste palestinien et en ont blessé 6 par balles, rien que pour le mois d’avril, indique l’Union de Radio-Télévision Palestinienne.



Photo : Alray Nouvelles

Pas question de couvrir les agressions de l’armée ou celles des colons : quatre journalistes qui tentaient de documenter leurs crimes dans le village de Nabi Saleh, près de Ramallah, ont été arrêtés.

On peut ainsi voir sur cette vidéo comment les soldats ont pourchassé les journalistes, puis leur ont jeté des pierres, avant d’essayer de les écraser avec leurs jeeps : https://www.youtube.com/watch?v=0zzGWyPoyqE

Les soldats ont également tiré à plusieurs reprises des balles en métal recouvertes de caoutchouc et des gaz lacrymogènes, visant des journalistes palestiniens alors qu’ils couvraient des affrontements entre les soldats et les jeunes locaux. https://www.youtube.com/watch?v=j7lZkV8_oWY

L’armée d’occupation a également enlevé le directeur de Asda Media Center, le journaliste Amin Abu Warda, et l’a emmené en détention administrative, dans le plus pur arbitraire israélien, sans inculpation ni procès.

L’enlèvement d’Abou Warda porte le nombre de journalistes palestiniens détenus par Israël, à 20.

Le journaliste Nidal Eshtayya a également été touché sévèrement par deux balles de métal recouvertes de caoutchouc, tirées à très faible distance, alors qu’il couvrait une manifestation pacifique, près de la ville de Tulkarem, en Cisjordanie.

L’armée isarélienne a par ailleurs tenté d’embarquer plusieurs journalistes dans des véhicules militaires à proximité du centre de détention d’Ofer, à l’ouest de la ville de Ramallah. L’armée recourt fréquemment aux journalistes comme boucliers humains lors de manifestations dans différentes parties de la Cisjordanie occupée.

En Mars, lors de l’assaut mené contre le siège de l’agence de presse QPress à Bethléeem en Cisjordanie, les soldats ont arrêté 9 journalistes palestiniens de Cisjordanie et des territoires de 1948, cinq d’entre eux étant des employés de l’agence. Deux des journalistes enlevés en mars dernier, sont toujours emprisonnés par Israël.

Ce samedi 2 mai, des soldats israéliens ont attaqué une procession pacifique de journalistes à l’occasion de la "Journée mondiale de la liberté de la presse", en en blessant deux.

Grand silence de la bien-pensance française !


(Traduit par Marie Moudrer)

Source : International Middle East Media Center, www.imemc.org

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880