Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 mai 2015

Déclarations de guerre du nouveau gouvernement fasciste de Netanyahou

Netanyahou vient de nommer comme ministre de la justice une représentante de l’extrême droite israélienne qui appelle sans fard au génocide des Palestiniens, tandis que le ministre de la défense, Moshe Yaalon, vient de promettre de tuer davantage de civils palestiniens et n’écarte pas la possibilité de lancer une bombe atomique sur l’Iran.

Pas question de la moindre négociation de paix avec les Palestiniens, a promis Ayelet Shaked, une députée du parti d’extrême droite HaBayit HaYehudi (“Foyer Juif”), qui vient d’être nommée ministre de la justice par Netanyahou et qui avait appelé au génocide du peuple palestinien cet été.

Le 1er juillet 2014, l’avocate et parlementaire Ayelet Shaked avait posté sur sa page Facebook, un appel à "ne pas se contenter de tuer les terroristes palestiniens, mais la totalité du peuple palestinien qui est notre ennemi". "Il faut détruire ce peuple, y compris ses vieillards et ses femmes, ses villes et ses villages, ses propriétés et ses infrastructures", avait-elle affirmé dans un "post" qui avait reçu des milliers de "like" et avait été abondamment partagé.


Quant au boucher Moshe Yaalon, qui fait office de ministre de la défense au sein du gouvernement israélien, il vient de promettre "de tuer davantage de civils palestiniens et menace de réserver à l’Iran le même sort qu’à Hiroshima et Nagasaki."

Prenant la parole à Jérusalem, à l’occasion d’une conférence du groupe Shurat HaDin* Moshe Yaalon a déclaré qu’il s’attaquerait à la totalité de la population civile lors de toute offensive à venir contre Gaza ou le Liban.

"Nous frapperons également les enfants, comme nous l’avons fait à Gaza", a-t-il déclaré, en soulignant qu’Israël avait prévenu Ben Ki-Moon dès juillet 2013 de son intention de bombarder tout le quartier de Shujaiya, à Gaza, notamment.

"Quand à l’Iran, même si nous n’en sommes pas encore là, si des frappes chirurgicales ne nous paraissent pas adaptées, nous n’hésiterons pas à faire ce qu’ont fait les Américains à Hiroshima et Nagasaki, causant 200.000 victimes sur lesquelles personne n’a pleuré".

Quant à "la menace constituée par le mouvement de boycott d’Israël, BDS", Moshe Yaalon a promis "un nouvel arsenal de lois pour le combattre dans le monde entier".

Il a rappelé que ce mouvement l’a empêché de se rendre dans plusieurs pays de crainte d’être arrêté pour crimes de guerre. "Cela fait 10 ans que je préfère ne pas mettre les pieds au Royaume-Uni, ou en Espagne, même si nous avons réussi à faire changer la législation de ces deux pays en matière de compétence universelle concernant les crimes de guerre et crimes contre l’humanité".

"Et c’est quand même un scandale que nous soyons désormais obligés de mettre en garde nos soldats contre le fait de se rendre à Londres. Ce n’est pas juste".

*Shurat HaDin, est un groupe d’avocats israéliens qui se propulse pour engager des poursuites judiciaires dans le monde entier, afin de défendre les crimes israéliens face à des personnes ou associations qui défendent les droits du peuple palestinien. En Australie, ils avaient attaqué en justice le Pr. Jake Lynch qui avait refusé de parrainer un chercheur israélien dans son université de Sydney. Mais Jale Lynch avait gagné, forçant le lobby israélien à lui payer des dommages et intérêts.

Source : http://mondoweiss.net/2015/05/netanyahu-palestinians-government
et Electronic Intifada

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880