Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 mai 2015

Football : Réponse à Blatter, l’hypocrite qui veut éviter toute sanction à Israël

"Ne pas mélanger le sport et la politique", c’est sur ce thème éculé et hypocrite que Sepp Blatter, actuel président de la FIFA, Fédération Internationale de Football, a demandé une nouvelle rencontre à Zurich avec la Fédération Palestinienne de Football pour tenter de la dissuader de présenter une motion de suspension de la Fédération Israélienne de foot, le 29 mai prochain à Zurich.


L’argument désormais mis en avant par Blatter, Platini et consort est que "la Fédération Israélienne de Football (IFA) ne serait pas responsable des violations commises par l’Etat d’Israël."

Faux !

Interpellée depuis des années au niveau de la FIFA, comme ce fut le cas aux Congrès de Maurice en 2013 et de Sao Paulo en 2014, la Fédération Israélienne a fait la sourde oreille, et plaidé en effet qu’elle n’avait pas prise sur les agissements de son propre gouvernement.

Il s’agit là d’allégations frauduleuses, pour plusieurs raisons :

  • La première est que l’IFA participe pleinement à la colonisation des territoires palestiniens, et au développement du racisme qui gangrène le football israélien.

Comment expliquer, autrement, que pas moins de 5 clubs de football, ayant leur siège dans les colonies illégales de Cisjordanie –et réservées de ce fait aux seuls joueurs juifs- soient officiellement intégrés dans l’organigramme de l’IFA ?

  • La seconde est que L’IFA n’a jamais pris la moindre sanction à l’encontre du plus ouvertement raciste des clubs israéliens, le Beitar de Jérusalem, dont les supporteurs se rassemblent aux cris de « Mort aux Arabes » et dont l’entraîneur déclare publiquement que jamais le Beitar ne recrutera de joueur israélien d’origine palestinienne.
  • La troisième est que les footballeurs israéliens font tous partie de l’armée d’occupation israélienne et qu’ils participent donc, y compris en tant que réservistes à l’oppression de la population palestinienne, incluant les footballeurs palestiniens, tués, emprisonnés et régulièrement privés de liberté de circulation en Palestine.

Ils manient aussi bien le ballon dans les stades que la balle quand il s’agit de réprimer les Palestiniens.



Sapir Kadori, gardienne de but dans l’équipe nationale israélienne (Club Maccabi) préfère poser sur internet dans sa tenue de soldate que dans celle de footballeuse.

En fait, l’IFA avoue elle-même qu’elle fait corps, en toutes circonstances, avec la politique de son propre gouvernement. Témoin cette lettre adressée à la FIFA en août 2013, dans laquelle les dirigeants du football israélien écrivent noir sur blanc que “La Fédération Palestinienne de Football a l’obligation de fonctionner à travers les canaux officiels de l’Etat d’Israël” !

Et ce, en contradiction flagrante avec l’Article 17-1 des statuts de la FIFA, qui stipulent clairement que « chaque membre doit diriger ses affaires en toute indépendance sans l’ingérence d’aucun tiers ».

Allez, un peu de courage Monsieur Blatter, plus personne n’est dupe !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1210