Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
20 mai 2015

A l’agenda des prochains jours

Merci noter les prochaines conférences-débat à la librairie Résistances à Paris, ainsi que "Les Monologues de Gaza" de la compagnie du Tiroir à Laval.

  • CE JEUDI 21 MAI à 19H A LA LIBRAIRIE RÉSISTANCES :

Loi de renseignement, manifestations interdites, migrants à la mer, manifestants en prison... : Conférence-débat sur le thème "Leur démocratie et la nôtre", organisée par la revue Révolution Permanente.

style='float:left; width:150px;'> type="image/jpeg">JPEG"C’est au nom de la démocratie que l’impérialisme a justifié ses guerres en Afghanistan ou en Irak. C’est au nom de la défense des libertés que l’on a adopté le Patriot Act après le 11 septembre ou que Valls veut faire voter la Loi sur le renseignement. Leur « démocratie », celle pour laquelle on veut nous faire voter tous les cinq ans, c’est aussi et avant tout la république des scandales et des affaires, de Cahuzac à Sarkozy.

C’est celle du « dialogue social », qui sous couvert de tables rondes veut masquer le recul de nos conditions de vie et de travail. Mais dès lors que l’on veut s’exprimer réellement et défendre ses droits jusqu’au bout, dès lors que l’on veut s’opposer aux grands projets inutiles ou à la logique mortifère du capital, alors l’Etat sait fliquer, interdire les manifs, expulser, matraquer, arrêter, juger et emprisonner. Tuer, même, si besoin est, et cela quelle que soit l’étiquette du parti qui gouverne. Dans les limites du territoire national, on appelle cela une « bavure ». A l’extérieur, une « opération humanitaire ».

Refuser la dérive sécuritaire et les lois liberticides, c’est un premier pas, mais certainement pas le dernier. Quel chemin prendre, d’ailleurs, pour s’y opposer efficacement ? A quoi ressemblerait une démocratie qui ne soit pas l’emballage le plus sophistiqué d’une dictature de la classe dominante mais, au contraire, l’expression directe du pouvoir de l’immense majorité, celle des travailleu-se-s et des classes populaires, qui aurait aboli les classes sociales et les privilèges de ceux qui ont dominé toute l’histoire passée ?

De quoi notre démocratie, une démocratie par en bas, de rue et d’assemblées générales sur les lieux de travail serait-elle le nom ? La seule réponse viable à ces questions sera une réponse collective, pour laquelle chacun-e est invité-e à venir échanger et débattre."

revue.revolutionpermanente gmail.com -www.ccr4.org

  • JEUDI 4 JUIN A 19H A LA LIBRAIRIE RÉSISTANCES :

Maurice Lemoine, Spécialiste de l’Amérique latine et ancien rédacteur en chef du Monde diplomatique, présentera son nouveau livre : « Les enfants cachés du général Pinochet : Précis de coups d’états modernes et autres tentatives de déstabilisation ».

style='float:left; width:250px;'> type="image/jpeg">JPEGDepuis la fin 1998, en Amérique latine, une vague de chefs d’Etat de gauche ou de centre gauche occupent le pouvoir. Hasard ? Parfois réussis, parfois mis en échec, des coups d’Etat, pronunciamientos et autres tentatives de déstabilisation ont affecté le Venezuela (2002, 2014 et 2015), Haití (2004), la Bolivie (2008), le Honduras (2009), l’Equateur (2010) et le Paraguay (2012). Mais, alors qu’en 1973 la « communauté internationale » exprimait sa solidarité avec le Chili de Salvador Allende, elle se montre aujourd’hui indifférente, quand elle n’appuie pas implicitement les putschistes et la politique interventionniste des Etats-Unis.

C’est que, depuis les années 1970, les techniques ont évolué. Les conservateurs ayant appris que, face à « l’opinion », les méthodes sanglantes se révèlent contreproductives, des recettes sophistiquées permettent à ces sinistres opérations de ne plus être qualifiées de… « coup d’Etat ». De John F. Kennedy et Richard Nixon à George W. Bush et Barack Obama, d’Allende et Fidel Castro à Hugo Chávez, Evo Morales ou Rafael Correa, l’auteur mêle le passé et le présent, le récit, les témoignages et l’analyse pour raconter cette mutation et ses protagonistes – armées, CIA, diplomates, « sociétés civiles », Eglises, think tanks, médias…

A l’heure où de nouvelles forces progressistes – Syriza en Grèce ou Podemos en Espagne – font leur apparition, ce document, qui se lit comme un roman, décrypte les enjeux et la fabrication de ces tentatives de déstabilisation.

Conférence-débat qui se promet d’être passionnante avec l’auteur de ce livre très documenté, après la parution du même auteur de Chávez Presidente (2005), Cinq Cubains à Miami (2010) et Sur les eaux noires du fleuve (2013).

A LA LIBRAIRIE RESISTANCES :

4 Villa Compoint 75017 PARIS - (angLe 40 rue Guy Môquet)

Métro ligne 13 : Station Guy Môquet ou Brochant - BUS 31 : arrêt Davy-Moines

TEL. 01.42.28.89.52 - info librairie-resistances.com - www.librairie-resistances.com

  • VENDREDI 5 JUIN À LAVAL A 18 H :

Le théâtre du Tiroir présentera LES MONOLOGUES DE GAZA

Un témoignage universel d’une Adolescence en Résistance.
Des adolescent(e)s issu(e)s 7 pays et de villes des Pays de la Loire, dont Laval, au même moment du printemps, guidés par des artistes professionnels, diront, joueront, danseront les paroles écrites par 33 jeunes de Gaza en 2010 après les massacres subis par la guerre israélienne "Plomb durci" de janvier 2009.

au PALINDROME, Centre Multi activités, route de Tours -Laval,
CONTACT COMPAGNIE : 06 76 29 62 91 / theatre-du-tiroir wanadoo.fr

style='float:left; width:250px;'> type="image/jpeg">JPEGEn 2009, le comédien gazaoui Ali Abu Yassine, du Théâtre Ashtar, forme des jeunes de la bande de Gaza à l’expression théâtrale, avec le soutien de l’UNICEF. En 2010, le théâtre Ashtar forme un nouveau groupe d’adolescents âgés de 14 à 18 ans, à l’aide de techniques d’art-thérapie et d’écriture. Les trois premiers mois sont consacrés à guider ces jeunes dans l’expression des blessures liées au traumatisme du récent conflit, de leur vécu, de leurs rêves, leurs peurs, leurs espoirs...

Ce travail a fait naître Les Monologues de Gaza. À la fin de l’année 2010, le projet acquiert une dimension internationale et donne lieu à une série de lectures et de performances menées par des jeunes du même âge, dans toute la Palestine ainsi que dans 50 villes du monde entier, le tout en 33 langues.

Donner la parole à la jeunesse, avenir du monde.
Nous prolongeons cette performance durant la saison 2014-2015, par nécessité et par évidence après les derniers massacres à Gaza de l’été 2014. Il est nécessaire que d’autres jeunes du monde se joignent à la ronde mondiale des Monologues de Gaza commencée en 2010.

Ce projet porte aussi l’ambition d’accueillir en 2016 en tournée régionale en Pays de la Loire des jeunes venus de Palestine coloniséee et occupée qui auront vécu la même expérience.

CONTACT COMPAGNIE : 06 76 29 62 91 / theatre-du-tiroir wanadoo.fr

http://www.theatre-du-tiroir.com/newsletter/upload/aff_1432061517.jpg

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 740