Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
31 mai 2015

La capitulation de Jibril Rajoub au congrès de la FIFA (Photos)

Le président de la fédération palestinienne de football a finalement accepté de retirer sa motion de demande de suspension d’Israël de la FIFA, en séance, au dernier moment, de manière unilatérale, et de serrer la main au représentant de l’occupant israélien, alors que des footballeurs palestiniens sont encore emprisonnés. Le peuple palestinien a une fois de plus la preuve qu’il ne peut pas compter sur "L’Autorité Palestinienne" pour le représenter. Mais il a pu constater une formidable percée du mouvement international de solidarité, qui a réussi à faire entendre sa voix et démontrer la nécessité du boycott sportif d’Israël.
Une campagne qui est loin d’être terminée...



Etant donné la corruption ambiante au sein de la FIFA, les pressions exercées par Blatter, Platini sur l’ensemble des délégués depuis des mois, il était peu probable que cette motion de suspension d’Israël obtienne cette année 75 % des voix, si elle avait été présentée.

Mais si Israël s’est à ce point démené pour qu’elle ne soit pas présentée ni débattue en séance, c’est bien qu’elle constituait en soi, une grosse épine dans le pied du colonisateur, car elle reposait sur des arguments irréfutables en ce qui concerne la manière dont Israël persécute les footballeurs palestiniens, et dont la Fédération israélienne de football participe au racisme, à la violation des statuts de la FIFA, comme aux entraves permanentes infligées au football palestinien.

Le quotidien israélien Haaretz estime d’ailleurs dans son édition de samedi qu’I"sraël peut pousser un soupir de soulagement après le retrait de la motion, mais ne peut pas se réjouir pour autant, car plus rien ne sera plus jamais comme avant pour le football israélien, si les mises en garde ne sont pas prises au sérieux et si Israël continue à se comporter en occupant".

"Toutes les formes de boycott vont se développer si les points soulevés concernant les entraves à la circulation des joueurs, y compris entre Gaza et la Cisjordanie,, le racisme impuni et les clubs des colonies ne sont pas résolus. Et la suspension pourrait bien intervenir l’an prochain si la politique israélienne ne change pas."

Et de conclure : "La campagne BDS ne peut que s’amplifier si l’occupation en général ne cesse pas." (http://www.haaretz.com/opinion/1.658880 )

Oui, notre campagne, débutée il y a plusieurs mois sur ce thème, menée dans de nombreux pays, de même que notre présence à Zurich jeudi et vendredi, ont fait tomber les masques. Et, comme pour l’Afrique du Sud de l’Apartheid, nous savons qu’elle ne peut que monter en puissance, avec le soutien de tous ceux qui souhaitent le respect des droits de l’homme et d’un football libre.

Vendredi, les dirigeants de la FIFA ont senti souffler le vent de la révolte à l’extérieur, comme à l’intérieur de leur enceinte.









Autres images ici :
https://www.flickr.com/photos/113501704@N04/sets/72157651328684114/with/18053333409/

https://www.flickr.com/photos/113501704@N04/sets/72157653596071316

La mobilisation de centaines de militants venus de toute l’Europe a fait le tour du monde. Tous les medias présents —et ils étaient nombreux— nous ont filmé et interviewés.
L’intervention en séance de deux des militantes de notre campagne a marqué les esprits :

Et ce n’est pas fini. La pression doit continuer à s’exercer sur chacune des fédérations de foot nationales. Ainsi, la pétition d’Avaaz pour l’exclusion d’Israel de la FIFA a déjà dépassé les 50.000 signatures, et il n’est pas trop tard pour ajouter la vôtre et faire circuler :
https://www.avaaz.org/fr/fifa_ban_israel_5_mena_locked/?fpla

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1210