Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 juin 2015

Le patron de l’ONU censure un rapport sur les crimes israéliens contre l’enfance

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon, cédant aux pressions de Washington et Tel-Aviv, a censuré un rapport récent de sa propre organisation accablant les agissements de l’armée israélienne à l’encontre des enfants de Palestine.

style='float:left; width:276px;'>
Le rapport de la commissaire spéciale de l’ONU sur la protection des enfants palestiniens et israéliens, Mme Leila Zerrougui, détaille les crimes de l’armée israélienne, notamment pendant l’offensive contre Gaza de l’été 2014.

Au moins 540 enfants de Gaza, âgés de 1 semaine à 17 ans, ont été tués par l’armée israélienne. Les deux tiers avaient moins de 12 ans.

Mme Zerrougui a pointé dans son rapport plusieurs tueries, dont on peut conclure qu’il ne s’agissait même pas de tirs aveugles contre la population civile en général, mais d’assassinat délibéré d’enfants.

C’est le cas en particulier des quatre gamins âgés de 9 à 11 ans, qui jouaient au football sur une plage de Gaza, et déchiquetés par des missiles le 16 juillet 2014, sous les yeux de plusieurs journalistes étrangers.

C’est le cas aussi d’un immeuble, dont aucun tir n’était parti, dont les habitants n’avaient reçu aucun message d’avertissement, impitoyablement bombardé le 20 juillet, tuant 25 de ses habitants dont 19 enfants.

Le rapport couvre également la répression israélienne en Cisjordanie, où de nombreux enfants ont été tués ou blessés par tir à balles réelles ou à balles recouvertes de caoutchouc, alors qu’ils ne présentaient strictement aucune menace pour les soldats de l’armée d’occupation.

La commissaire de l’ONU liste également les violences concernant les enfants imputables à la résistance palestinienne, qui sont sans commune mesure avec la barbarie exercée par l’armée « la plus morale du monde » : 1 enfant israélien et 13 enfants palestiniens tués par les tirs à l’aveugle de roquettes.

Pour autant, Ban Ki-moon, tout en assortissant le rapport de réprimandes à l’adresse des tueurs d’enfants, a décidé de retirer Israël (et accessoirement le Hamas) de la liste noire de l’ONU des pays ou organisations portant systématiquement et continuellement atteinte aux droits de l’enfant en zones de conflit.

L’ONU (« un machin », selon le mot d’un vieux politicien français dans les années 1960) ne défend pas les droits des peuples, et Ban Ki-moon vient de montrer une fois de plus qu’il n’était qu’un laquais des grandes puissances.

Source : http://www.haaretz.com/news/diplomacy-defense/1.660273

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880