Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
16 juin 2015

Le PDG d’Orange menacé de mort : et alors ?

Lécher les bottes du gouvernement israélien, comme vient de le faire Stéphane Richard, PDG de la firme de télécoms Orange, en allant présenter des « excuses » à Netanyahou, ne rapporte rien.



On apprend en effet mardi que Richard, un homme par ailleurs mis en examen pour escroquerie en bande organisée dans le cadre de l’affaire Tapie, vient de porter plainte après la divulgation de ses données personnelles et la réception de menaces de mort, apparemment orchestrées par l’agent des services israéliens Gregory Chelli (dit « Ulcan »).



Selon des articles de presse, les menaces et insultes initiées par « Ulcan », un délinquant d’origine française que notre gouvernement laisse tranquillement opérer depuis le territoire israélien, ont bel et bien précédé le déplacement de Richard en Israël, où il est allé ensuite s’aplatir devant Netanyahou, jurant ses grands dieux que jamais il n’avait eu l’intention de boycotter le régime d’apartheid.

De fait, la campagne BDS a exposé depuis quelque temps la collaboration de la firme Orange avec la colonisation, à travers son licencié local de téléphonie mobile Partner.

Partner, sous couleur Orange, dessert notamment les colonies juives illégales de Cisjordanie, et participe activement au soutien de l’armée israélienne, comme on l’a vu pendant l’attaque contre Gaza de l’été 2014 (voir photo ci-dessous).

La colère contre la complicité d’Orange avec l’occupation a eu des retombées en Egypte, où un appel au boycott de la filiale locale de l’opérateur français, Mobinil, a été lancé. L’enjeu est important, dans la mesure où Mobinil est le leader de la téléphonie mobile égyptienne, avec 30 millions d’abonnés.

Gêné aux entournures, Richard, lors d’une conférence de presse au Caire début juin, évoque alors timidement une éventuelle rupture avec Partner, en ajoutant aussitôt que cela lui semble « juridiquement » difficile.

Mais il n’en faut pas plus pour que l’appareil israélien se déchaîne, par voix officielle (Netanyahou and co) et officieuse (« Ulcan » et ses fans de la Ligue de Défense Juive).

Et Richard s’écrase alors platement.

Le gouvernement français a jusqu’à présent fait preuve de la plus grande mansuétude à l’égard des agissements de Chelli.

Ainsi, le mode opératoire de cet individu (à savoir, de faux appels téléphoniques passés à des commissariats de police dénonçant des crimes imaginaires commis par des journalistes ou des militants pro-palestiniens) est toujours le même.

Mais aucune directive n’a été donnée aux services pour qu’ils ne tombent pas dans le panneau. Pire, dans certains cas –comme celui du co-président de l’Union Juive Française pour la Paix (UJFP) Pierre Stambul à Marseille-, les policiers se sont livrés à des brutalités sur les victimes, alors que le caractère mensonger de la dénonciation téléphonique crevait pourtant les yeux, relâchant nos camarades au terme de plusieurs heures de détention, sans même un mot d’excuses ou de simple regret.

Le refus du ministre de l’Intérieur Cazeneuve de diffuser à tous les services de police de France des consignes claires d’évaluation et de prudence quand ils reçoivent un type précis d’appel téléphonique (en l’occurrence, un individu déclinant son identité et son adresse, et déclarant qu’il vient d’assassiner sa propre femme) vaut complicité avec Chelli et le Mossad qui contrôle ce dernier.

Cette complicité est de plus confirmée par le fait qu’à ce jour, aucune déclaration gouvernementale française, et donc aucune démarche publique officielle n’a été entreprise, que ce soit par Fabius, Taubira ou Cazeneuve, pour exiger l’extradition de Chelli. Ce dernier aurait à répondre, entre autres, de la mort de l’une des victimes de ses « canulars » téléphoniques, le père d’un journaliste de Rue89 décédé d’une crise cardiaque.

Est-ce que le fait que le scandale touche désormais un « puissant », en la personne de Stéphane Richard, amènera les pouvoirs publics à faire respecter un minimum de loi ? A suivre.

Sur le même sujet :

« Orange, sponsor des escadrons de la mort israéliens »
http://www.europalestine.com/spip.php?article10546`
« Appel au boycott d’Orange en Egypte »
http://www.europalestine.com/spip.php?article10680

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8380