Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
18 juin 2015

Soutien au prisonnier politique Ayman Al Sharabati (Photos)

Le prisonnier politique Ayman Al Sharabati, en prison depuis 18 ans et condamné à une peine de 100 ans a été placé en cellule d’isolement depuis 10 jours et a entamé une grève de la faim le 2 juin. Venez le soutenir ce samedi au grand rassemblement de Beaubourg, à Paris, à partir de 14 H.


Ayman Al Sharabati a été mis en cellule d’isolement par l’administration pénitentiaire de la prison israélienne de Nafha après avoir brûlé le drapeau israélien dans les couloirs de la prison pour contester :

  • l’arrêt de la diffusion de la seule chaine palestinienne accessible dans la prison
  • les remontées des égouts dans les cellules des prisonniers
  • les atteintes à leurs droits subies par les prisonniers au quotidien
  • le refus de prise en charge médicale pour les prisonniers faisant la grève de la faim.

Ayman Al Sharabati a entamé une grève de la faim ouverte depuis le 2 juin dernier pour dénoncer cette situation. Et tant qu’il sera en grève de la faim, le régime d’occupation ne le sortira pas de la cellule d’isolement.

Cette cette grève de la faim a pour but de dénoncer les violences, les tortures, l’isolement, l’humiliation, la négligence médicale, la détention administrative, et d’alerter l’opinion publique internationale sur la situation des prisonniers palestiniens, et notamment les prisonniers en grève de la faim.


  • La famille du prisonnier politique palestinien Ayman Al Sharabati met en avant la responsabilité de l’occupation israélienne dans l’atteinte à sa santé et à sa sécurité :

Nous, famille du prisonnier politique palestinien Ayman Al Sharabati (Abu Alaa), condamné à une peine de cent ans de prison et étant depuis 18 ans prisonnier, mettons en avant la responsabilité de l’occupation israélienne dans l’atteinte à sa santé physique et morale.

Nous appelons toutes les institutions officielles, nationales et internationales, ainsi que les partis politiques et les associations à intervenir rapidement pour défendre les droits des prisonniers palestiniens.

Nous demandons également l’intervention rapide de Monsieur le président palestinien Mahmoud Abbas, afin qu’il présente rapidement le dossier des prisonniers palestiniens à la Cour Pénale Internationale pour dénoncer les crimes commis par l’occupation israélienne dans ses prisons : la torture, l’isolement, la négligence médicale mais aussi la détention administrative. C’est une mort lente que subissent les Palestiniens dans les prisons de l’occupation.

Nous sommes fiers et forts, « le vent ne fait pas bouger les montagnes » disait Yaser Arafat.

Nous venons de Palestine et nous ferons tout ce que nous pouvons pour elle et pour la défense de nos prisonniers.

La famille du prisonnier Ayman Al Sharabati


SON FILS, ALAA, VIENDRA PRENDRE LA PAROLE CE SAMEDI 20 JUIN AU RASSEMBLEMENT ORGANISÉ À BEAUBOURG, DE 14 H À 17 H.

NOUS VOUS ATTENDONS NOMBREUX !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240