Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
27 juin 2015

La flottille de la Liberté III navigue pour ouvrir le port de Gaza

Plusieurs bateaux composés de 50 matelots et passagers originaires de 20 pays différents sont prêts à atteindre le port de Gaza et appellent la communauté internationale à l’ouvrir.



Représentants de gauche à droite : Mohammed El Bakkali, journaliste pour Al Jazeera ; Dr Moncef Marzouki, ex- président Tunisien ; Dr Basel Ghattas, Député à la Knesset, Claudio Tamaglini ; Charlie Andreasson ; Ann Wright.

COMMUNIQUE DE LA FLOTILLE /

3La mission de l’année, organisée par la Coalition de la Flottille de la Liberté contre le blocus naval et le siège de Gaza, est sur le point de prendre le large afin de mettre en lumière les violations des droits d’ 1,8 million de Palestiniens vivant dans la plus grande prison à ciel ouvert du monde.

Le gouvernement israélien affirme que « des bateaux non autorisés essayent d’entrer illégalement sur les eaux territoriales israélienne ». Il n’y a pas de « bateaux non autorisés », il y a uniquement un blocus illégal et inhumain ; l’ONU a récemment appelé à y mettre un terme et la Flottille de la Liberté III navigue pour relever ce défi, sans ressentir le besoin ni l’envie d’entrer dans les eaux territoriales israéliennes.

Ce fait est souligné par les pratiques des forces navales israéliennes contre les missions précédentes en mer, dans lesquelles tous les bateaux depuis 2009 furent interceptés dans les eaux internationales, alors qu’ils se dirigeaient vers les eaux palestiniennes de Gaza. Jamais vers Israel ou les eaux israéliennes.

La flottille de la Liberté III a été invitée par les Palestiniens à Gaza via plusieurs organisations qui assistent les milliers de personnes lourdement blessées, délogées, sans emploi et déportés après les récentes opérations israéliennes dans la bande de Gaza.

Parmi les passagers, nous comptons également Dr Basel Ghattas, membre du Knesset israélien, qui a écrit une lettre ouverte à Nethanyahou dans laquelle il appelle le premier ministre à autoriser notre mission à atteindre le port de Gaza.

Le gouvernement israélien tente maintenant de pénaliser MK Ghattas pour sa participation dans une action politique légitime qui regroupe des personnes du monde entier, tandis que le député MFA Hotovely a annoncé une action diplomatique internationale contre la Flottille de la Liberté III.

Des avocats du monde entier sont engagés dans des procédures judiciares contre la flotille, comme ils l’ont fait en 2011. Nous regrettons que « la seule démocratie du Moyen-Orient » pense que c’est la meilleure façon d’agir, au lieu de poser les véritables problèmes de l’occupation, le blocus et la division de la Palestine, ainsi que les discriminations ouvertes légalisées à l’encontre des Palestiniens et des Arabes Israéliens.

Nous ne nous laissons pas décourager car notre but n’est pas d’agir contre Israël mais contre l’occupation. Nos actions ne seraient pas nécessaires si les gouvernements du monde et les corps internationaux tels que l’Union Européenne et l’ONU prenaient des mesures pour s’assurer que le gouvernement israélien assume ses responsabilités pour crimes de guerre et punitions collectives contre 1,8 million de Palestiniens dans la bande de Gaza.

Nous encourageons les voix d’Israel qui clament publiquement que l’état n’est pas menacé par les actions contre le blocus.

La communauté internationale se doit d’ arrêter de fermer les yeux sur le blocus et l’occupation et prendre des mesures urgentes afin d’assurer l’ouverture du port de Gaza, le seul port de Palestine qui donne accès au reste du monde.3

Équipe médiatique de la Flottille de la Liberté III :

Phone : +30 2110115937 - Email : media freedomflotilla.org- http://ff3.freedomflotilla.org

(Traduit par Fadoua)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240