Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
9 juillet 2015

Le chantage à l’antisémitisme n’a pas marché : plainte classée sans suite

Ci-dessous le communiqué de Boualem Snaoui, militant pour les droits de l’homme et pour la cause palestinienne que certains sionistes du Val d’Oise avaient "poursuivi de leurs assiduités" pendant la campagne électorale des dernières municipales.

Communiqué

Plainte pour « antisémitisme » classée sans suite

La plainte contre X de R. Taieb, pour incitation à la haine raciale et dégradation d’affiches personnelles, déposée en février 2015, en pleine période des élections municipales, vient d’être classée sans suite. En effet, le parquet qui semble considérer qu’il n y a pas matière à poursuivre, a acté le retrait de la plainte de Mr R. Taieb, responsable du CRIF du Val d’Oise.

La lutte nécessaire contre l’antisémitisme, ne doit pas nous empêcher d’être vigilant vis-à-vis de ceux qui pratiquent le « chantage à l’antisémitisme », notamment dans des débats éminemment politiques liés au colonialisme israélien. Ce type de situation politique ne peut être traité devant les tribunaux et nos dirigeants doivent non seulement participer mais aussi encourager le débat public contradictoire.

Je voudrais rappeler que c’est suite à cette plainte, que j’ai été mis en garde à vue durant près de 8 heures, dans plusieurs commissariats successifs du département (Deuil-la-Barre, Enghien, puis à nouveau Deuil-la-Barre), sans oublier un transport, menotté, jusqu’à mon véhicule pour les « besoins » d’une perquisition et la mobilisation d’une quinzaine d’agents de police.

Au moins quatre autres personnes, dont une mère de famille, ont été soit mis en garde à vue soit entendus dans le cadre de cette plainte.

En dépit des intimidations, du traitement disproportionné, qui ont été réservés aux militants concernés, tous ont exprimé leur attachement inconditionnel à l’application du droit international en faveur du peuple palestinien.

En outre, la justice vient donc de conforter définitivement la décision du tribunal de grande instance de Pontoise, qui dans son délibéré du 20 décembre 2013, en prononçant la relaxe de 7 militants de la campagne BDS « Boycott-Désinvestissement-Sanctions », précise sur le fond : « Le tribunal retient, comme l’a rappelé la Cour Européenne des Droits de l’Homme, qu’il est fondamental, dans une société démocratique, de défendre le libre jeu du débat politique qui se trouve au cœur même de la notion de société démocratique et qu’ainsi il convient d’accorder la plus haute importance à la liberté d’expression dans le contexte du débat politique ».

Il appartient donc à l’état de garantir à tous les citoyens la liberté d’expression et d’opinion. Par ailleurs, il est plus que nécessaire d’abolir la circulaire Alliot Marie-Mercier-Taubira, qui criminalise les militants des Droits de l’Homme.

Une certaine presse locale et nationale (qui se reconnaîtra certainement) n’a pas hésité à alimenter mon lynchage public, pour tenter de justifier des pratiques antidémocratiques et les encouragements de la criminalisation des militants des droits humains en faveur du peuple palestinien.

Mes remerciements vont à mon avocat conseil, Maître D. Cochain, dont le concours, depuis toujours, a été très efficace. Que Mgr J. Gaillot, Daniel, Martine G., Martine K., Nicolas, Olivia, Jean Claude, Sylvie, Jacques, Christophe et Pascale, Acacia, Anne, Mireille, Henri, Bénédicte, Sakina, Pierre CS, Pierre G, Pierre B., Belkacem, Ali, Franck, Philippe, Bahia, Dominique, Ali, Ramsis, Serge et Jacqueline, Makhlouf, Danielle, Sylvette, Gilles, Alima, Nadir, Jacqueline, Jean B., Naima et Stéphane, Kamel, Azzedine, Corine, Madjid, Mireille, Djamel, Youcef, Slimane, Djazia, Amal, Martine et Jean François, Jean-Yves et Nathalie, Zahia, Siham, Nadia, Mourad, Robert, Gilbert, Rosita, Nadine, Jose, Jean Michel, Marie jo, Tarek, Didier, Nelly, Yann, Yamina, Alain, Anne, Jacqueline, Ahmadian, Valérie P., …. (et j’en oublie certainement, qu’il me soit excusé), trouvent ici ma sincère reconnaissance pour leur réactions de soutien spontanées.

– Ah la belle identité nationale-

Je voudrais remercier mes camarades de « ENSEMBLE » -Membre du FDG- qui n’ont jamais douté de mes engagements et qui se sont élevés fermement contre cette injustice, l’ensemble des partis politiques qui m’ont exprimé, sans aucune hésitation, leurs soutien (la fédération du PCF 95, LO 95, PG 95, NPA 95, FDG de la Vallée de Montmorency , la section du PCF d’Argenteuil, l’ensemble des membres de la liste « Garges-ensemble » ( FDG) conduite par Francis Parny aux élections municipales de 2014, les militants solidaires d’EELV, les militants socialistes opposés à la politique du PS, ….).

Que le Bureau National du PG, qui a dénoncé vigoureusement mon arrestation arbitraire et m’a apporté son total soutien, trouve ici mes remerciements.

Mes remerciements vont aussi à mon syndicat « CGT éduc’action » , à toutes les sections de la Ligue des Droits de l’Homme qui m’ont soutenu, en particulier les sections de Montmagny- Vallée de Montmorency et Paris 75018, à la fédération de la LDH 95, à mes ami-E-s et camarades du groupe « PALISRA » de la LDH, aux associations Abna Philistine, « les amis du théâtre d’El Rowwad », Europalestine, l’association « Droits-Devants », la FTCR, l’ATF, aux camarades du groupe « Carrefour », au collectif 69 de soutien au peuple palestinien, aux militants de l’AFPS et de l’UJFP, aux militants et élu-E-s de Tunisie, d’Algérie, du Maroc, du Sénégal, du Mali, ainsi qu’à à l’ambassadeur de Palestine à Paris, pour son soutien et ses encouragements.

La lutte pour les droits du peuple palestinien est une lutte juste, universelle et qui nous concerne tous. Elle doit rassembler tous ceux qui sont attachés inconditionnellement à l’application du droit international.

Boualem SNAOUI

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880