Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
6 août 2015

A Gaza, les bombes israéliennes continuent de tuer : au moins 4 morts ce jeudi à Rafah

Au moins quatre personnes ont été tuées et des dizaines d’autres blessées jeudi matin par la détonation d’un obus israélien tiré l’an dernier sur la bande de Gaza.



Les victimes appartiennent toutes, semble-t-il, à une même famille, la famille Abou Naqira.

L’explosion a eu lieu au cours de travaux de déblaiement des ruines d’une maison touchée par l’armée israélienne en août 2014, au plus fort de l’assaut contre la population palestinienne de Gaza.

Selon les services de l’hôpital Abou Youssef al-Najjar de Rafah (sud de la bande de Gaza), interrogés à la mi-journée, il est à craindre que le bilan s’alourdisse au fil des heures, plusieurs des blessés, hommes, femmes et enfants, étant dans un état critique.

L’organisme de « Coordination Humanitaire » des Nations-Unies pour les Territoires Palestiniens (OCHA) estime que l’attaque de juillet-août 2014 a laissé au moins 7.000 munitions de tous types (obus, bombes, missiles) non explosés sur ce minuscule territoire.

S’y ajoutent des centaines de munitions tirées, et non explosées, lors de précédents assauts, en décembre 2008-janvier 2009, puis en novembre 2012.

Rien qu’entre 2009 et 2012, les munitions israéliennes non explosées ont tué 111 civils dans la bande de Gaza, dont 64 enfants.

Qu’en pense Anne Hidalgo et son scandaleux "Tel-Aviv Plage" ?

Mais pendant ce temps, la Mairie de Paris s’apprête à célébrer l’Etat d’apartheid, en organisant une journée « spécial Israël » le jeudi 13 août, dans le cadre de son opération « Paris-Plage » où Israël sera l’invité « d’honneur » des berges de la Seine (de 10 heures à 19 heures entre le Pont d’Arcole et le Pont Notre-Dame).

Cette initiative de blanchiment des crimes de guerre est indécente, et nous exigeons son annulation.

Un collectif d’associations de défense des droits de l’homme et du droit international appelle à un rassemblement de protestation, dont les modalités précises seront communiquées prochainement.

Mais que vous soyez parisiens ou provinciaux, au travail ou en vacances, chacune et chacun d’entre nous peut d’ores et déjà contacter les
responsables de la Mairie de Paris pour dénoncer ce scandale.

A commencer par :

Mais aussi :

et
Emmanuel Grégoire, chargé des services publics :
FB : https://www.facebook.com/gregoireemmanuel

Vous pouvez également laisser un message sur :

http://next.paris.fr/pro/Portal.lut?page_id=9599&document_type_id=12&document_id=10737&portlet_id=24224

et aussi sur : http://www.paris.fr/actualites/paris-plages-2015-2688 :
tout en bas de la page sur « Paris J’écoute »

Pour téléphoner à la Mairie de Paris : 3975 ou 01 42 76 40 40

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7900