Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
7 août 2015

Israël : Appel à brûler les églises par Benzi Gopstein

Le président de Lehava, un groupe extrémiste contre l’assimilation, a appelé à incendier les églises lors d’une table ronde organisée cette semaine pour des étudiants juifs. Benzi Gopstein affirme qu’il est prêt à passer 50 ans en prison pour un tel acte, rapporte Haaretz. Mais en fait, il ne risque même pas une seule journée de détention en Israël !

Cet appel à brûler les églises a été prononcé durant une table ronde organisée à l’occasion de camps d’été de yeshivas (écoles de la pratique religieuse juive) sur l’étude de la Torah et du Talmud.

"Benzi Gopstein n’était pas seul, mais se trouvaient à ses côtés le Rabbin Moshe Klein, le rabbin des centres médicaux Hadassah, le maire adjoint d’Elad, Tzuriel Krispal, Yated Ne’eman ainsi que le journaliste Benny Rabinovich", rapporte Haaretz.

La table ronde avait pour débat le thème suivant : était-il ordonné aux juifs d’éliminer les idoles, comme stipulé par Rambam (Maimonide). Ce à quoi Gopstein a répondu par l’affirmative, entraînant une polémique pour savoir si cela était applicable en Israël aujourd’hui.
Gopstein a persisté, répondant : « Est-ce que la loi de Rambam stipule que l’on doit détruire les idoles ou non ? Les idoles doivent être détruites. C’est oui, tout simplement – Où est la question » ?

Prévenu du fait que la table ronde était filmée et que l’enregistrement rendu public risquait de lui poser des problèmes, Gopstein rétorqua : « C’est la dernière chose qui puisse m’inquiéter. Si cela se produit, je suis prêt à passer 50 ans en prison pour ça. »

Un contradicteur a twitté : « Je suis profondément scandalisé, je suis assis à une table ronde en ce moment même avec Benzi Gopstein qui affirme catégoriquement que c’est une mitzvah que de brûler les églises et qu’il est prêt à passer 50 ans en prison pour ça ».
Ce qui lui a valu des insultes sur les réseaux sociaux, et l’accusation d’être un "mouchard" par des étudiants de yeshivas.

Face à ses détracteurs Gopstein a répondu : "Je leur conseillerais d’enquêter d’abord sur les prêcheurs dans les mosquées ou [le ministre Ahmad] Tibi et [la ministre Haneen] Zoabi. "

Ce n’est pas la première fois que le président de Lehava se livre à de tels propos, incitant clairement à la haine et à la violence. Mais malgré des plaintes déposées à son encontre, il n’a jamais été inquiété par la justice.

Ce qui fait dire au rabbin Gilad Kariv, directeur du Mouvement Réformiste. « Si même ces dernières remarques ne débouchent pas sur des poursuites, nous pourrons déclarer publiquement que la loi israélienne autorise l’incitation à la haine et à la violence."

Source : http://www.haaretz.com/beta/.premium-1.669785

(Traduit par Fadoua pour CAPJPO-EuroPalestine)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880