Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
11 août 2015

Greve de la faim massive dans les geôles israéliennes à partir de ce mardi !

En soutien aux 32 prisonniers palestiniens déjà en grève de la faim, et pour protester contre les raids punitifs israéliens à l’intérieur des prisons, la nuit, ainsi que contre le vote du parlement israélien sur leur alimentation forcée, le Front Populaire de Libération de la Palestine (FPLP), appelle ce mardi à une grève de la faim massive, qui a besoin de notre soutien.


Pour rappel, 32 prisonniers en "détention administrative" (détenus illégalement, sans inculpation, ni jugement et incarcérés pour des périodes indéterminées) sont déjà en grève de la faim, dont Muhammed Allam, avocat palestinien, qui ne s’alimente plus depuis près 2 mois, et qui est dans un état de santé très critique.


Des centaines d’autres prisonniers vont les rejoindre ce mardi 11 août dans leur grève de la faim pour protester contre les brutalités dont ils sont victimes, contre la privation de visites familiales, contre le système de "détention administrative", contre l’absence de soins concernant les prisonniers malades.

Ainsi, Ahmed Sa’adat, secrétaire général du FPLP, a été attaqué par des escadrons israéliens dans la prison de Nafha, il y a deux semaines, et blessé ainsi que 30 autres prisonniers, qui ont ensuite été isolés et transférés dans d’autres prisons israéliennes (toujours aussi illégalement puisque les Conventions de Genève interdisent à une puissance occupante de transférer tout ou partie de la population occupée sur son territoire, et inversement).

Ahmad Sa’adat, qui réclamait de pouvoir enfin voir sa famille, vient d’en être privé pour 3 mois supplémentaires, tandis que tous les prisonniers palestinien de la prison du Negev se voient privés de visites familiales pendant un mois, rapporte SAMIDOUN, le réseau de solidarité avec les prisonniers palestiniens.


"Nous sommes conscients de nous engager dans un combat très difficile et douloureux contre l’occupant, mais nous n’avons pas le choix. Nous avons épuisé toutes les autres options", annoncent les prisonniers palestiniens qui lancent cet appel à amplifier la grève de la faim.

Ils nous appellent à les soutenir par tous les moyens : manifestations, grèves de la faim, action de boycott des produits israéliens et toutes les firmes qui participent à l’occupation et à la persécution des Palestiniens.


Par ailleurs la comparution devant des "juges" (militaires) vient d’être repoussée une troisième fois pour Khalida Jarrar, annonce l’agence Maan News.

Avocate et membre élue du Conseil Législatif Palestinien, Khalida est depuis 4 mois derrière les barreaux de l’occupant, uniquement en raison de son action pour la défense des droits des Palestiniens.

Elle a été kidnappée à son domicile de Ramallah le 2 avril dernier, au grand dam de toutes les associations internationales de défense des droits de l’homme.


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240