Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
24 août 2015

Maroc : Demande de poursuites contre les Juifs qui vont s’entraîner dans l’armée israélienne

Des ONG demandent au gouvernement marocain de prendre les mêmes dispositions concernant les jeunes juifs qui partent s’entraîner dans l’armée israélienne que celles prises contre ceux qui se rallient à Daesh.



Le récent voyage effectué par une trentaine de jeunes juifs marocains en Israël dans le cadre d’un programme sous le patronage du ministère de la Défense a relancé la campagne des milieux anti-normalisation au royaume. Ils demandent dans une lettre adressée au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane d’ordonner l’ouverture d’une enquête « sincère » et « transparente » sur cette affaire.

Ceci « menace la sécurité du royaume », écrivent les signataires de la missive réclamant « d’identifier les responsables » derrière l’organisation de ce programme « et d’en prendre les mesures qui s’imposent ». Ils demandent également de « tout mettre en œuvre afin d’éviter que de nouveaux déplacements de ce genre ne soient enregistrés (…) et de poursuivre en justice tout personne ayant participé ou compte commettre des crimes de guerre et de crimes contre l’humanité en Palestine occupée ».

Les ONG qui qualifient l’Etat israélien de « régime d’apartheid », affirment que la visite est « aussi dangereuse que rallier l’organisation Daesh ». Elles expliquent que « la constitution d’une bande armée par des individus marocains menace la sécurité nationale quelle que soit la partie terroriste qui les recrute et les entraine ».

Les auteurs de cette lettre affirment qu’ « il ne faut en aucun cas sous-estimer les entrainements militaires dans l’entité sioniste sous couvert de considérations politiques ou autre lorsque la stabilité et la sécurité dans notre pays sont en danger ». Ils rappellent également les révélations en octobre 2013 du général Amos Yadlin, ancien directeur des services secrets de l’armée « Aman », à une chaîne de télé de son pays affirmant qu’Israël compte un réseau d’espionnage et de subversion capable, en cas de besoin, de déstabiliser le Maroc.

Le chef du gouvernement est donc face à une nouvelle interpellation des milieux opposés à Israël lui demandant d’agir. Il y a une année, quasiment les mêmes ONG avaient sollicité son intervention pour interdire les activités de la compagnie israélienne ZIM, une propriété d’un holding public, dans les ports marocains.

Source : http://www.yabiladi.com

ET FRANCE ? RAPPELONS QUE FABIUS A SIGNÉ AVEC ISRAEL, EN 2014, UNE CONVENTION POUR FACILITER L’INTÉGRATION DE JEUNES FRANÇAIS DANS L’ARMÉE ISRAÉLIENNE ET QUE NOUS SOMMES LES SEULS A AVOIR MANIFESTÉ CONTRE CET ACCORD SCANDALEUX.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8310