Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
28 août 2015

Muhammad Allan : Rassemblement mouillé mais tonique à Paris ! (Photos)

C’est sous une pluie battante qu’une centaine de personnes sont venues exprimer jeudi leur colère devant un ministère des affaires étrangères qui ne lève pas le petit doigt pour faire respecter le droit international et humanitaire par Israël, et notamment celui des prisonniers palestiniens.




Merci à tous les participants, dont les intervenants :

  • Suleiman Baraka, astrophysicien de Gaza, de passage à Paris, qui a lui même passé 2 ans dans les prisons de l’occupant, a été violemment torturé, au point d’en garder des séquelles pendant 15 ans.
  • Fethi Chouder, élu de la mairie d’Aubervilliers, en charge des relations internationales, qui a fait savoir que sa municipalité se pourvoyait en appel contre un jugement qui voudrait faire annuler la décision du conseil municipal qui a élu Marwan Barghouti citoyen d’honneur de la ville d’Aubervilliers
  • Le Dr. Nizar Badran, président de l’assocaion PALMED et médecin palestinien, qui a dénoncé la situation des prisonniers palestiniens malades et laissés sans soins par l’occupant ; et rappelé que les prisonniers en grève de la faim ne se battent pas que pour eux mais pour l’humanité entière.
  • Jean-Claude Amara, accompagné d’une importante délégation de Droits Devant, qui a dénoncé l’accord de coopération militaire passé entre Israël et le gouvernement grec.
  • Abeer, militante et chanteuse palestinienne, qui anime le groupe de Dabké "Palestine" et qui est venue saluer la résistance palestinienne

Les uns et les autres ont souligné la responsabilité de Fabius et de tout le gouvernement français qui encouragent l’occupation, la colonisation, la persécution des prisonniers.

Sans parler de leur silence complice chaque fois que des touristes français sont refoulés par Israel sans justification (pourquoi devraient-ils en donner si personne ne leur en demande ?) à l’aéroport Ben Gourion, ni des accords de coopération passés par Fabius avec l’occupant pour que des Français puissent servir dans l’armée d’occupation israélienne sans être inquiétés quand ils reviennent en France.

Le boycott d’Israël est plus que jamais à l’ordre du jour et doit être amplifié, ont conclu les participants, après avoir fait entendre leur indignation et leur mépris aux politiciens sans foi ni loi.












Vidéo suivra avec les prises de parole des intervenants et les chansons reprises par le public en l’honneur des prisonniers palestiniens.


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 240