Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
4 septembre 2015

Le drame des réfugiés : Halte à l’hypocrisie !

La photo de cet enfant syrien mort noyé sur une plage qui a fait le tour du monde, a suscité une émotion authentique chez des dizaines de millions de personnes, mais aussi une indignation factice et de très mauvais goût de la part de ceux qui sont directement responsables de la détresse et de la mort de tous ces réfugiés, comme de ceux qui applaudissent des deux mains quand leurs pays sont ravagés par nos gouvernements à coups de bombardements, blocus et autres invasions destinés à déstabiliser leur région.


Nous conseillons, à ce sujet, la lecture de ces deux tribunes

  • Le blog "actualités du droit" qui remet quelques pendules à l’heure :

"La photo était bonne, et les gouvernements européens se sont agités : réunion de crise, plan d’urgence, budget, avec le ton larmoyant de circonstance. Évidemment, tout ceci n’est qu’un traitement émotionnel de l’actu, qui ne brassera que de la mousse. D’ailleurs le fameux plan serait pour 150 000 « migrants » alors que nous aurons en un an 1 million de « réfugiés »… Ils nous prennent vraiment pour des demeurés.

La xénophobie d’Etat en France

Et voilà notre ex-président du Conseil général de la Corrèze qui vient jouer les humanistes… qui ose dénoncer les pays qui manqueraient de morale, ce qui justifierait d’adopter un plan contraignant niveau européen… Qui manque de morale, et qui viole le droit ?

À deux reprises ce mois de juin, Hollande a donné l’ordre de démanteler des camps de réfugiés syriens installés dans le XVIIIe arrondissement de Paris. Qu’ils dégagent ! Au mois de mai, son premier Sinistre El Blanco étaient à la gare de Menton pour s’assurer que les réfugiés venant d’Italie était bien refoulés, et affirmer : « Il faut créer un système européen de garde-frontières. Seuls ceux qui ont vocation à demander l’asile devraient pouvoir rester en France et en Europe, tandis que les autres migrants devraient être raccompagnés à la frontière ». Exactement ce que dit Marine Le Pen, et encore ce 30 aout : « Les migrants syriens ne sont pas persécutés et la France ne doit pas les accueillir ».

En octobre 2013, alors que le nombre de réfugiés syriens était de 3 millions, la France cédant à la demande du Haut-Commissariat des Nations unies aux réfugiés (HCR) avait fini par lâcher qu’elle accueillerait 500 réfugiés syriens. Quelques mois plus tard c’était peut-être 2000 de plus, mais à condition que ce soient des chrétiens.

Parlons de Calais ? En 2014, 14 600 Erythréens qui sont arrivés en Europe. Ils ont été accueillis par la Suède (5 700), les Pays-Bas (3 600) et le Royaume-Uni (2 300). La France, elle, n’en a accepté que 183 ce qui n’empêche par le gouvernement de faire son cirque sécuritaire contre les Érythréens qui depuis Calais cherchent à rejoindre Londres...

L’Europe prisonnière de la politique de destruction de son allié US

Cette photo, tout ce qu’elle dit, tout ce que l’on sait maintenant de la famille, parle à l’opinion, et va nous aider à ouvrir les yeux. Mais sur le plan politique, il ne se passera rien d’autre que cette lugubre récupération émotionnelle, car les forces sont bien supérieures.

1/ On l’a déjà dit bien souvent, mais si n’avaient pas été détruites les structures étatiques de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye, et de la Syrie, il n’y aurait pas 40 millions de réfugiés dans cette région.

2/ Le nouveau pays sur la liste est le Yémen, théâtre d’une guerre violente, totalement importée. Des enfants meurent tous les jours sous les armes de cette guerre. La France a-t-elle une politique ? Oui, elle vend des armes à l’agresseur, l’Arabie Saoudite.

3/ Quel Etat européen est-il en mesure de donner une explication rationnelle à la destruction de Afghanistan, l’Irak, la Libye, la Syrie et le Yemen ? Il n’y en a qu’une seule : la volonté des États-Unis, directement ou par l’OTAN, de morceler ces Etats pour tirer les ficelles des groupes politiques, contrôler l’économie du pétrole et renforcer son allié dans la région. La responsabilité des États-Unis est écrasante.

3/ Aucun gouvernement européen, la France en particulier – sauf Chirac pour l’Irak –, n’a émis la moindre critique sur cette déstabilisation de la région, qui met ouvertement l’Europe sous pression. Pour la Libye, le PS a applaudi Sarko et BHL, ne racontons pas d’histoires. Bien au contraire, les pays européens se rangent comme des moutons sous la férule de l’OTAN, comme si notre grand danger était la menace venue de Russie. Cette politique d’asservissement reste l’axe dominant, et les drames humains ne sont que des conséquences, annexes. La réalité, c’est Anders Rasmussen, finissant juste son mandat de secrétaire général de l’OTAN, qui est embauché par la Goldman Sachs.

Face à cette volonté de domination, désolé, mais la photo d’Aylan ne pèse rien. Dans quelques jours, nous aurons droit à la phase B du plan de com’, avec Hollande pris en photo devant la tente de réfugiés, accompagné d’une cohorte de bien-pensants.

  • Les réfugiés resteront en Europe, mais contre la volonté des gouvernements : la volonté de Hollande de bloquer les réfugiés par un « système européen de garde-frontières » est un échec. Cette année, il n’y aura pas 150 000 réfugiés mais 1 million, et les gouvernements sont dans l’incapacité d’expulser 1 million de personnes. Ils vont donc chercher à faire semblant d’accompagner ce phénomène qui les dépasse.
  • Toutes les initiatives privées sont bonnes, mais l’accueil des réfugiés et leur protection est un devoir des Etats.
  • Pour camoufler leur politique de destruction, les Etats-soldats de l’OTAN affirment qu’ils agissent pour établir la démocratie, les libertés et les droits de l’homme… Pour les populations, les ravages de cette propagande sont terribles : sur place les pays sont détruits et quand les réfugiés cherchent un abri en Europe, ils sont rejetés à la mer. Aussi, il est de salubrité que ces personnes dès qu’elles arrivent en Europe puissent être en mesure d’agir pour la défense effective de leurs droits.

4/ Le jeune père est tellement éprouvé… perdant son épouse et ses deux enfants, mais j’espère qu’il pourra agir en justice. Avec 3 500 morts en un an, les Etats connaissent les risques, et ils sont défaillants dans leurs obligations de protéger la vie des personnes (art 2 de la Convention EDH) et de traitements inhumains et dégradants (art 3 de la Convention EDH). La jurisprudence de la CEDH impose aux Etat des obligations positives, c’est-à-dire d’agir de manière préventive pour la protection effective des personnes. L’Italie vient d’être condamnée par la CEDH pour le traitement des personnes à Lampedusa, pour violation de l’article 5 de la Convention, qui protège des arrestations et détentions arbitraires. J’espère que ce père trouvera les appuis pour engager le procès.

Source : http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2015/09/04/des-etats-voyous-qui-changent-de-politique-a-cause-d-une-pho-921598.html

  • La mise au point par des membres du collectif La Chapelle en lutte sur l’initiative de "solidarité avec les réfugiés" intitulée "Pas en notre nom" qui se déroulera le 5 septembre 2015., initiative qualifiée d’"’œuvre de faussaires et de récupérateurs de droite."

"Ce rassemblement est organisé par Raphaël Glucksmann, très proche de Bernard-Henri Lévy et fils du philosophe André Glucksmann qui, rappelons-le, a soutenu la campagne de Nicolas Sarkozy en 2007. Glucksmann fils, personnage fort douteux et influent est à l’initiative du rassemblement au coté de Tatiana F. Salomon et Natacha Quester-Simeon, entrepreneuses et consultantes média, fondatrices du club Power Girl 3.0, présenté comme une organisation « de femmes influentes, leader d’opinion » . On trouve dans la liste des organisateurs, « initiateurs », Florence Benzacar, journaliste chez Lagardère et Michèle Fitoussi, Féministe mainstream, Journaliste à ELLE.

Il s’agit bien d’un COUP DE FORCE, et d’une récupération des luttes actuelles des migrants
Raphaël Glucksmann, est accompagnateur de BHL en Géorgie. Il écrit sur le site de BHL un article sur les combats de ce dernier. Quand on connaît la responsabilité de BHL dans la situation libyenne, un des facteurs important de la crise migratoire actuelle...."

Source : http://www.liberation.fr/societe/2015/08/07/migrants-la-chapelle-collectif-tres-solo_1360367

Ajoutons que Glucksman, BHL et autres laudateurs de la politique israélienne, spécialiste de l’expulsion des populations autochtones, de la création de millions de réfugiés palestiniens sans droit au retour, sans parler du sort épouvantable qu’elle réserve aux migrants africains qui essaient d’arriver en Israël, sont mal placés pour se présenter comme les défenseurs des réfugiés quel qu’ils soient !

Et n’oublions pas non plus que parmi ces millions de réfugiés qui fuient la Syrie, un très grand nombre sont des Palestiniens qui ont été expulsés par Israël et se trouvent réfugiés en Syrie depuis 1948, sans le droit de remettre les pieds dans leur pays, la Palestine.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8430