Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 septembre 2015

Vive la démocratie occidentale !

Le gouvernement britannique vient de s’assoir sur ses propres lois, affichant son mépris pour la population britannique qui a remis une pétition de plus de 100.000 signatures pour l’ouverture d’un débat au parlement concernant la venue du criminel de guerre Netanyahou en Angleterre.

style='float:left; width:191px;'>
La législation britannique prévoit en effet que si les citoyens réussissent à réunir 100.000 signature sur un sujet, le parlement devra en débattre.

Or les militants du mouvement de solidarité avec la Palestine, ont produit 103.000 signatures demandant au parlement de refuser l’accueil en Angleterre, ce mercredi 9 septembre, du criminel de guerre Benjamin Netanyahou.

Mais, prenant exemple sur le peu de cas que le premier ministre israélien fait des lois, David Cameron a fait savoir qu’il ne tiendrait aucun compte de cette pétition, prétendant que Netanyahou bénéficie d’une immunité en raison de la fonction qu’il occupe.
Il recevra donc le criminel de guerre (Dis moi qui tu fréquentes, je te dirai qui tu es...) mercredi.



Une manifestation de protestation (sit-in) aura donc lieu ce mercredi devant la résidence du Premier Ministre, David Cameron, au 10 Downing Street, de 11 heures à 13 heures avec des drapeaux palestiniens et des banderoles pour condamner cette visite et pour exiger l’arrestation de Netanyahou comme criminel de guerre.

Par Chantal C.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8240