Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
16 septembre 2015

Alors, on va aller bombarder qui, au profit de qui, en Syrie ? Et de quel droit ?

Hollande tourne sa veste une fois de plus, et l’attaque de la Syrie qu’il réprouvait il y a un an serait devenue nécessaire aujourd’hui ? Mais de quel droit l’aviation française va-elle envahir l’espace aérien d’un Etat souverain ? Qui le lui a demandé ? Ceux qui étaient qualifiés de terroristes hier ? On a vu les résultats des attaques occidentales en Irak, en Afghanistan et en Libye. Alors stop ! Même si les fabricants de rafale en redemandent !



"Nos" bombardements en Libye : on a vu le résultat !

Le parle-ment français est amené à "débattre" — mais pas à décider !— aujourd’hui d’une intervention militaire française en Syrie.

De quoi va-t-on parler ? Attaquer Daesh, c’est bien beau, mais pourquoi pas également Al-Nostra, mouvance d’Al-Qaeda, et quoi d’autre encore, sachant que personne ne sait au jour d’aujourd’hui quel mouvement politique syrien représente une alternative démocratique ?

Et une fois de plus ce sont les civils, qui sont éparpillés dans les différentes régions — il y a 23 millions de Syriens et seulement 10 % d’entre eux font partie des réfugiés qu’on est en train de se rejeter d’un pays européen à l’autre— qui vont une fois de plus écoper ? Car les bombes tombant uniquement sur des sites « stratégiques », on sait ce que ça vaut !

Mais il y a encore beaucoup de Rafale à vendre, n’est-ce pas ?

Au fait, pourquoi personne ne parle de bombarder Israël où un gouvernement d’extrême-droite persécute tout un peuple, maintient un camp de concentration, et viole en permanence les droits de l’homme et le droit international, se livrant quotidiennement à l’enlèvement et à la torture d’enfants palestiniens ? Ce ne serait pas une menace pour nos valeurs, la démocratie, et bla bla bla ?

Notez bien que nous on le réclame pas, car nous sommes contre toutes les interventions militaires sur "les champs d’opération extérieurs", comme ils disent. Mais pourquoi le terrorisme d’Etat israélien, qui constitue une menace notoire pour la paix dans le monde, n’est-il jamais au menu des débats de nos élus et gouvernants ?

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8640