Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
26 septembre 2015

Des journalistes de l’AFP attaqués par l’armée israélienne (vidéo)

Deux journalistes de l’AFP ont été attaqués et blessés par l’armée israélienne alors qu’ils couvraient une manifestation, vendredi au village de Beit Fourik (nord de la Cisjordanie occupée).

La soldatesque s’est en outre acharnée sur leur matériel, détruisant une caméra et un appareil photographique, volant une deuxième caméra et un téléphone mobile.

Le vidéaste Andrea Bernardi, de nationalité italienne, a été jeté au sol et frappé à coups de crosse de fusil. Il souffre de plusieurs contusions aux côtes, et d’une blessure à un œil. Son collègue, le photographe palestinien Abbas Momani, a également été sérieusement malmené.

Les soldats savaient pertinemment qu’ils avaient affaire à des représentants de la presse, reconnaissables à leurs chasubles marquées « PRESS », et munis chacun de leur carte professionnelle.

Heureusement, une équipe de l’agence palestinienne Palmedia a réussi à filmer l’agression, ce qui a mis en difficulté l’état-major de l’armée d’occupation : son porte-parole a confessé une « erreur » et promis que les soldats fautifs seraient « sanctionnés ».

Habituée à massacrer les journalistes lorsqu’ils sont palestiniens –pas moins de 17 d’entre eux ont été assassinés lors de l’attaque contre Gaza de l’été 2014-, l’armée israélienne est généralement un peu moins brutale avec les représentants des médias occidentaux.

Et encore … Le journaliste français Jacques-Marie Bourget en sait quelque chose : atteint en pleine poitrine d’un tir direct de l’armée israélienne en septembre 2000 en Cisjordanie, ce dernier n’a jamais pu compter sur le gouvernement français pour obtenir justice. Et ce n’est que tout récemment, quinze ans après les faits, que le principe d’une indemnisation lui a été reconnu !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7900