Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
29 septembre 2015

Nouvelles attaques israéliennes contre la mosquée Al-Aqsa

La série de fêtes juives qui ont été célébrées, dont celle de Sukkot, en dernière instance, ont été le prétexte à de nouvelles provocations et attaques de la mosquée Al-Aqsa, avec 22 Palestiniens blessés, dont 3 hospitalisés lundi, rapporte l’agence Maan.



September 28, 2015. (AFP/Thomas Coex)

A chaque fête juive, se multiplient les visites d’extrêmistes juifs escortés par la police sur l’esplanade des moquées et s’ensuivent des heurts avec les fidèles musulmans en prière dans ce lieu saint de l’islam.

Lundi, après des heurts survenus le dimanche, l’armée s’est à nouveau déployée en force, autour de la mosquée et même sur ses toits, lançant des grenades assourdissantes qui ont provoqué 4 débuts d’incendies à l’intérieur, et blessant des Palestiniens qu’y s’y trouvaient.

Les soldats israéliens ont fermé les portes de l’aile sud de la mosquée avec des chaînes, et évacué de force les fidèles qui étaient à l’intérieur de la mosquée, en les faisant sortir par la porte de Hatta. Des témoins rapportent que l’armée a même utilisé des perceuses pour enlever plusieurs fenêtres de la mosquée et pouvoir lancer ses projectiles.

La police israélienne a déclaré qu’elle voulait faire sortir les jeunes Palestiniens qui avaient passé la nuit dans la mosquée pour la protéger, et qui auraient lancé des pierres et coktails molotov sur les forces d’occupation à l’entrée de la mosquée.

Donc, les fidèles n’ont été autorisés à entrer dans la mosquée pour les prières de l’aube que par 3 portes lundi.

Dimanche, après des affrontements, le calme était pourtant revenu et à l’occasion de la fête de l’Eid al-Adha, les Palestiniens de moins de 50 ans avaient été exceptionnellement autorisés à venir prier à Al-Aqsa.

Mais dès le lundi, l’interdiction pour les moins de 50 ans était réinstituée, sous prétexte de fête de Sukkot.

Faut-il rappeler que le 28 septembre 2000, c’est à dire il y a 15 ans jour pour jour, le point de départ de la deuxième intifada a été la provocation de Sharon sur l’Esplanade des Mosquées ?

Sachant que dans une lutte armée, les Palestiniens n’ont pas le rapport de forces et sont amenés à recourir à des attentats suicides, rares armes dont ils disposent, Israël aimerait de toute évidence déclencher une 3ème intifada, qui lui permettrait de se poser en victime de la violence, à un moment où son image est sévèrement détériorée dans le monde entier. Cet état d’apartheid espère pouvoir ainsi justifier, sans susciter d’indignation massive, de nouveaux massacres et déportations de Palestiniens.

Les Palestiniens ne sont pas dupes. Nous non plus.

Source : http://www.maannews.com/Content.aspx?id=767840

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7870