Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
2 octobre 2015

"Israël joue gros à al-Aqsa, et Nétanyahou pourrait bien l’emporter" par Ramzy Baroud

Ci-dessous la conclusion de Ramzy Baroud* concernant "les violences devenues quotidiennes des troupes d’occupation sur l’Esplanade des Mosquées, où le gouvernement israélien n’a de cesse d’envenimer la situation et de pousser à une guerre de religion".



(Photo : Reuters)

Après un rappel de la logique de nettoyage ethnique mise en place dès mai 1947 par Israël, pour souligner que "Le sort de Jérusalem et de ses hauts lieux ne peut être considéré séparément du sort de la Palestine elle-même et la lutte quotidienne des Palestiniens musulmans et chrétiens dans la ville est un microcosme de la lutte des Palestiniens en tous lieux" Ramzy Baroud, analyse les visées israéliennes concernant Haram Al-Sharif, le « noble Sanctuaire », qui inclut la mosquée Al-Aqsa et la mosquée du Dôme du Rocher.

"Bien qu’il s’agisse d’un des plus lieux saints islamiques au monde, ce n’est pas juste une question de religion. Les politiciens israéliens « débattent » du statut d’Haram Al-Sharif depuis des mois, tandis que des éléments d’extrême-droite, religieux et ultra-nationalistes préconisent l’appropriation complète de la mosquée Al-Aqsa, actuellement gérée par le ministère du Waqf islamique (dotation religieuse).

Le nouveau ministre de la sécurité intérieure d’Israël, Gilad Erdan, réprime tout Palestinien à Jérusalem qui ose mettre en question la nouvelle réglementation israélienne concernant l’accès des Musulmans à Al-Aqsa. Des dizaines de Palestiniens ont été battus et visés par des tirs, pendant que beaucoup d’autres ont été arrêtés ces derniers jours alors qu’ils essayaient de confronter les policiers israéliens qui escortent des extrémistes juifs pendant leurs « visites » provocatrices du lieu saint musulman.

Le conflit actuel suggère une répétition potentielle de ce qui eut lieu le 25 février 1994, quand Baruch Goldstein, un fanatique juif né aux Etats-Unis s’est introduit dans la mosquée Ibrahim à Al-Khalil et a ouvert le feu avec son fusil d’assaut israélien. Plus de 50 Palestiniens ont été tués alors qu’ils s’agenouillaient pour la prière du matin.

Prétendant « maintenir la paix », l’armée prit le contrôle de la mosquée et commença à restreindre son accès aux musulmans et permettant aux fidèles israéliens d’utiliser le saint lieu.

De tels arrangements ont été officialisés et aujourd’hui la plus grande partie de la mosquée est utilisée comme synagogue, les Musulmans étant exclus. Goldstein et ses plus ardents supporters provenaient de la notoire et illégale colonie juive de Kiryat Arba.

Les politiciens israéliens veulent maintenant changer aussi le statut de la mosquée Al-Aqsa et le gouvernement veut assurer sa domination complète des Palestiniens, tandis que les extrémistes veulent démolir la mosquée et construire un temple à sa place pour remplacer d’anciens temples juifs, vraisemblablement détruits en 586 av. J.-C. et 70 apr. J.-C.

Cependant, pour changer le statut d’Haram Al-Sharif, un site exclusivement musulman depuis 1300 ans, il faudrait verser beaucoup de sang. Cela, aussi, est géré par Benjamin Nétanyahou, le premier ministre israélien, qui a réussi à persuader son Garde des Sceaux d’autoriser les tireurs d’élite à faire usage de leurs armes contre les jeunes protestataires palestiniens

Avec de tels politiciens de droite et extrémistes à ses côtés, les plans de Nétanyahou pour Jérusalem concordent avec l’atmosphère politique en Israël aujourd’hui ainsi qu’avec les plans promulgués par ses prédécesseurs il y a plusieurs années.

Le fait que les plans visant à conquérir même les derniers symboles de la spiritualité et du statut de nation palestiniens ont finalement atteint Al-Aqsa sont particulièrement inquiétants. Quand on considère les bouleversements au Moyen-Orient et l’inefficace gouvernance de Mahmoud Abbas, il semble probable que Nétanyahou va poursuivre ses projets, malgré leur prix et ses conséquences."

style='float:right; width:110px;'>
* Ramzy Baroud, Américain d’origine palestinienne est l’auteur de deux livres passionnants et traduits en Français : "La deuxième Intifada" (version française) et "Résistant en Palestine - Une histoire vraie de Gaza", qu’il a présenté à la librairie Résistances lors de sa sortie et qui sont toujours disponibles dans cette librairie parisienne (info librairie-resistances.com)

Le site de l’auteur : http://www.ramzybaroud.net

Article intégral sur le site :http://www.info-palestine.net/spip.php?article15646

(Traduction : Info-Palestine.eu - Jean Cartier)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8180