Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
23 octobre 2015

La LDJ violente un journaliste en plein Paris, mais le gouvernement ne bouge pas

Alors que les dangereux nervis de la LDJ avaient annoncé depuis le 19 octobre un rassemblement devant l’AFP (Agence France Presse) ce jeudi soir à 18 H, pour prendre à partie les journalistes accusés de ne pas être assez complaisants avec Israël, rien n’a été fait pour empêcher la violence et les agressions de ces groupes cagoulés et armés de bâtons.


Venus devant l’AFP qui se trouve place de la Bourse à Paris, pour protester contre "la désinformation des médias sur Israël", les fascistes de la LDJ ont attaqué physiquement un journaliste de "Buzzfeed", David Perrotin, présent sur les lieux.

La Ligue de défense juive (LDJ) avait donné ce rendez-vous à ses militants, sur les réseaux sociaux, depuis plusieurs, et jeudi soir, une centaine de personnes se sont retrouvées sur place pour insulter les journalistes et leurs jeter des projectiles.

"Insultes, pétards et jets de projectiles ont notamment été relevés par le journaliste David Perrotin, qui a publié ce message  : "Une manifestante me dit  : ’Je préviens la LDJ que vous êtes là Monsieur Perrotin’".

Selon nos informations, une dizaine de personnes cagoulées et pour certaines, armées de bâtons, se sont alors dirigées vers le journaliste, qui a été pris à partie et violenté, avant l’intervention des forces de l’ordre. Le reporter agressé a ensuite été mis à l’abri dans les locaux de l’AFP avant d’être exfiltré par la police, des individus suspects l’attendant dehors. Il "a été mis en sécurité", a précisé sa rédactrice en chef un peu plus tard sur Twitter."

Parions, qu’ils joueront une fois de plus de leurs relations pour échapper à toute peine sérieuse. Aucune des plaintes déposées par les victimes de leurs violences n’a abouti depuis des mois.

Le gouvernement, qui s’acharne sur les militants qui appellent de manière non violente au boycott d’Israël, afin de faire payer à cet Etat le prix de son occupation, en l’absence de sanctions institutionnelles contre les crimes de guerre à répétition qu’il commet, laisse sévir ces bandes armées violentes, protégées par le lobby israélien .

Dans leur cas, ni circulaires aux parquets, ni consignes à la police, ni interdiction de répandre la haine et la violence !

C’est une honte, qui en dit long sur la sincérité de nos dirigeants qui osent se prévaloir de lutte contre le terrorisme, et de lutte contre l’antisémitisme, alors que ces nervis en sont les pires fourriers.




http://www.metronews.fr/info/manifestation-anti-afp-de-la-ligue-de-defense-juive-a-paris-un-journaliste-pris-a-partie/mojv!GT9qEKh8bBnLU/

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880