Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
30 octobre 2015

Vente de produits AHAVA frauduleux : MONOPRIX se retranche derrière le gouvernement

A l’heure où le gouvernement français tente de criminaliser la campagne BDS, il cautionne l’importation frauduleuse en France de cosmétiques étiquetés comme provenant d’Israël, alors qu’ils viennent de la colonie illégale de Mizpe Shalem en Cisjordanie occupée. Ce que réaffirme MONOPRIX dans sa réponse ci-dessous aux consommateurs qui écrivent pour déplorer la présence de AHAVA dans ses rayons. Merci de réagir et de faire savoir à Monoprix, que vendre les produits d’un vol, s’appelle du recel, et que collaborer à la colonisation illégale au plan international, reste honteux et immoral, quelle que soit l’attitude d’un gouvernement qui soutient l’occupation israélienne.


  • REPONSE DE MONOPRIX AUX LETTRES DE CONSOMMATEURS

Message transféré ----------
De : Monoprix <service.client monoprix.fr>

Date : 26 octobre 2015 10:15
Objet : Le Service Clients vous répond [317200-1445850899]

Bonjour,

Vous avez bien voulu attirer notre attention sur les produits importés d’Israël qui seraient susceptibles de contrevenir aux législations et réglementations françaises et européennes.

Comme vous le savez, tout produit commercialisé dans un magasin en France doit répondre aux règles du droit européen et français en matière de droit de la consommation, d’indication d’origine et de packaging, la DGCCRF ayant seule compétence sur ce sujet. Sur la question spécifique de l’origine, seuls les Services Douaniers Européens sont habilités à procéder auprès des sociétés importatrices à des contrôles de certificats dits d’origine qui sont exigés lors de l’importation des produits.

Par ailleurs, la Direction Départementale de la Protection des Populations nous a indiqué que « dès lors que vos fournisseurs sont en mesure de vous certifier l’origine israélienne des produits qu’ils commercialisent, il ne saurait vous être reproché de faire état de cette origine, aucun argument n’étant juridiquement recevable pour la contester ».

Tous nos fournisseurs s’engagent ainsi à nous vendre des produits conformes aux normes et aux réglementations en vigueur.

A ce jour et à notre connaissance, la DGCCRF n’a dressé aucun procès-verbal à l’encontre de fournisseurs avec lesquels nous serions amenés à travailler, et nous n’avons été informés d’aucune décision de justice à leur encontre.

Dans le cas où une décision de justice serait prononcée à l’encontre d’un produit ou fournisseur, nous ne manquerons pas d’en tirer les conséquences dans le respect de la réglementation Française.

Espérant avoir répondu à vos interrogations,

Sincères salutations,

Baptiste Peslouan

Service Clients

  • CI-DESSOUS LA RÉPONSE D’UNE DES CONSOMMATRICE TOULOUSAINE

À : Monoprix <service.client monoprix.fr>

Bonjour,

Je vous remercie pour votre réponse mais j’ai le regret de vous dire que c’est un peu trop facile de rejeter la responsabilité de la vente des produits de la colonisation, illégale selon le droit international et le droit du commerce européen, sur la DGCCRF qui ne fait pas son travail en n’appliquant pas les directives commerciales de l’UE comme elle devrait le faire.
Et ce n’est pas une raison pour s’en laver les mains à la manière de Ponce Pilate, comme vous le faites, en objectant que ce n’est pas votre problème mais celui des Douanes européennes.

Nous faisons appel à votre éthique et à votre honnêteté car j’espère que vous en avez. Vous savez que ces cosmétiques Ahava proviennent de colonies illégales, que ces produits arrivent dans vos magasins au prix de la spoliation, de la misère et de l’injustice causée aux Palestiniens.

Vous pouvez renoncer à les commercialiser, comme de grands fonds de pensions européens ont déjà retiré tous leurs avoirs d’Israël, comme la firme Veolia s’est retirée totalement d’Israël et des territoires palestiniens occupés suite à la perte de près de 20 milliards de dollars liée à sa collaboration avec la colonisation israélienne, comme la firme Orange a renoncé à son partenariat avec la firme israélienne à laquelle elle avait accordé une licence.

Nous sommes des consommateurs-citoyens responsables et nous savons faire la différence entre les commerçants qui appliquent réellement leur charte éthique et ceux qui s’en lavent les mains.

Nous espérons que vous saurez comprendre notre exigence de transparence et de morale et nous vous en remercions par avance, en souhaitant que vous agissiez en conséquence en retirant de la vente tous les produits de l’occupation et de la colonisation.

Sincères salutations,
Claudine V.





Magasin londonien (Covent Garden) qui cormercialisait AHAVA et a définitivement fermé ses portes sous la pression d’une vaste campagne de consommateurs

  • MERCI D’ÉCRIRE A VOTRE TOUR À MONOPRIX :service.client monoprix.fr POUR LEUR DIRE CE QUE VOUS PENSEZ DE LA MISE EN VENTE DE CES PRODUITS QUI ONT ÉTÉ RETIRÉS DE LA VENTE DANS PLUSIEURS PAYS
  • N’ACHETONS QUE CHEZ LES COMMERÇANTS QUI RESPECTENT LE DROIT ET L’ÉTHIQUE :


CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 1220