Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
17 novembre 2015

Sammy Ghozlan condamné pour diffamation : l’arroseur arrosé

Les juges de la 17ème chambre correctionnelle de Paris ont condamné ce mardi Sammy Gholan, le colon à la tête du BNVCA (Bureau National de Vigilance Contre l’Antisémitisme), reconnu coupable de diffamation.



A force d’abuser du chantage à l’antisémitisme, le patron de cette officine israélienne s’est fait prendre la main dans le sac.

Il avait traité d’antisémite et traîné dans la boue un restaurateur du Calvados, lui attribuant des propos déshonorants qu’il n’avait jamais tenus.

Mais ce dernier ne s’est pas laissé faire. Défendu par Me Olivier Morice, il a attaqué en justice, celui qui se répand partout en propos nauséabonds, en se croyant intouchable, et il a gagné.

Sammy Ghozlan devra payer 4000 euros à ce restaurateur pour le préjudice moral qu’il lui a fait subir.

Ce spécialiste de la diffamation a été en outre condamné à une amende de 500 euros avec sursis.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880