Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
1er décembre 2015

Grande manifestation en Israël contre l’interdiction du Mouvement Islamique

Près de 15.000 Israeliens d’origine palestinienne ont manifesté samedi contre l’interdiction par Israël du Mouvement Islamique, une organisation caritative, qui gère des réseaux pour la santé et l’éducation des "Palestiniens de l’intérieur", et qui s’est inquiété des manoeuvres et provocations israéliennes contre la Mosquée Al-Aqsa à Jérusalem.


Plusieurs parlementaires et leaders de la communauté arabe israélienne (souvent appelée "Palestiniens de l’intérieur" ou encore "Palestiniens de 1948") ont participé à cette manifestation qui s’est déroulée dans la ville d’Uhm al-Fahm, au Nord d’Israël.

La décision d’interdire ce mouvement populaire dont le dirigeant le plus connu est le Cheik Raad Salah, implique le risque d’être arrêté et emprisonné pour toute personne se revendiquant désormais de cette association ou lui apportant le moindre soutien.

Tous les biens appartenant à cette organisation sont également susceptibles d’être saisis.
La raison avancée est "l’incitation à la haine et au terrorisme" parce que cette association a alerté le monde sur les menées très inquiétantes d’Israël contre la mosquée Al-Aqsa à Jérusalem.

Or le Mouvement Islamique, qui existe depuis le début des années 1970, est au centre de la scène sociale et culturelle des Palestiniens en Israël, et jouit d’une grande popularité.

Déjà en 1950, le mouvement al-Ard (la Terre) avait été interdit par Israël à cause de son soutien au mouvement national palestinien, qui en faisait des "sionistes déloyaux".

Lundi, le gouvernement israélien a fait fermer 17 locaux associatifs du Mouvement Islamique, confisquant ordinateurs et disques durs, affirmant que cette organisation serait responsable des actes de violence commis par des Palestiniens contre des Israéliens.


Scellés sur les locaux de l’association à Jaffa

"C’est une décision qui instrumentalise les attentats survenus à Paris", a déclaré le dirigeant de la Liste Arabe Unie, Ayman Odeh. "Et ce n’est pas en bâillonnant la liberté d’expression que Netanyahou va apaiser la situation !" a-t-il ajouté, en soulignant que cette interdiction participe de la stratégie du gouvernement israélien qui cherche à présenter la situation en Israël/Palestine comme un conflit religieux.

Traduit par CAPJPO-EuroPalestine

Source Ma’an News

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880