Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
20 novembre 2015

Aucune peine de prison pour le soldat qui a lynché Tarek l’été dernier

Le soldat de la "police des frontières" (où ça les frontières ?) s’en sort avec 6 semaines de travaux d’intérêt général après la brutale agression de Tarek Abu Khdeir, 15 ans, dans le quartier de Shufat à Jérusalem Est, l’été dernier.


Et s’il y a eu enquête cette fois là, c’est parce que Tarek a la nationalité américaine.

En revanche pour son cousin Muhammad Abu Khdeir, 16 ans, qui avait été kidnappé et brûlé vif deux jours plus tôt par des fanatiques juifs, pas de sanctions.


Le soldat qui a, sans raisons, roué de coup Tarek à la tête, sur le visage et tout le torse, et dont le nom est tenu secret, a "bénéficié de la clémence des juges en l’absence de tout casier judiciaire", explique Haaretz !

Alors que le jeune Tarek, qui a dû être hospitalisé, a eu ensuite droit à 9 jours de détention à son domicile.

Et on voudrait que les jeunes Palestiniens, qui subissent cela tous les jours, en toute impunité, ne se révoltent pas ?

Pleurons nos victimes, mais n’oublions pas toutes les autres également victimes de la barbarie, notamment en cette Journée internationale sur les Droits de l’Enfant, droits systématiquement foulés aux pieds par l’occupant israélien.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880