Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
26 novembre 2015

Des centaines ce jeudi à la République, pour défendre le droit de manifester

Quelque 500 personnes ont bravé jeudi la liberticide interdiction de manifester, en se rassemblant Place de la République à Paris.

Pendant un peu plus d’une heure, les manifestants, qui répondaient à l’appel lancé par une série d’associations (DAL, Droits Devant !, NPA, CGT 75, Solidaires, etc...) , ont ainsi imposé cette liberté fondamentale qu’est le droit de manifester, aux cris de "Etat d’urgence, Etat policier, on nous enlèvera pas le droit de manifester).

La variété des orateurs (politiques, syndicaux, associatifs) illustrait à quel point, avec son Etat d’urgence et les mesures répressives qui l’accompagnent, le gouvernement s’attaque en réalité, sous couvert de lutte contre le terrorisme, à l’ensemble des libertés que nous pouvons encore exercer dans ce pays.

Parmi les intervenants les plus applaudis, Sergio Coronado, député écolo, et l’un des très rares députés (6 contre 551 !) à avoir voté contre la prolongation de l’Etat d’urgence.

Il s’agissait aussi de mobiliser pour braver l’interdiction de la manifestation de défense du climat du 29 novembre. En conséquence, consigne a été donnée à tous de se rassembler à nouveau, dimanche 29 novembre, dès MIDI, toujours Place de la République.

A noter que la police s’est gardée d’intervenir jeudi soir Place de la République, où d’autres personnes étaient rassemblées pour rendre hommage aux victimes des tueries du 13 novembre, et où stationnaient une série de camions-télévisions de chaînes internationales.

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7880