Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
12 décembre 2015

Malik a eu le crâne fracassé par des munitions israéliennes prohibées

Malik Akram Shahin, 20 ans, deuxilème martyr du camp de Deishe à Béthléem depuis octobre dernier, a été tué par l’armée d’occupation d’une "balle dum-dumb", munition prohibée par le droit international, confirme-t-on de source médicale.





Malik a été assassiné dans la nuit de mardi pendant un raid israélien dans le camp de réfugiés de Dheisheh, où il vivait avec sa famille, et les médecins de l’hôpital de Beit Jala ont constaté que la balle expansive avait fait exploser son crâne en "une centaine de morceaux".

Des milliers de Palestiniens se sont réunis pour ses funérailles et l’ensemble des commerces et institutions de la ville ont fermé leurs portes .

  • Témoignage de l’équipe Khalil d’ISM.

Mardi 8 décembre, des milliers de Palestiniens ont accompagné les funérailles de Malik Akram Shahin dans les rues de Bethléem. La foule en deuil, portant le keffieh rouge et blanc du Front Populaire de Libération de la Palestine, le parti politique de Malik, a débuté la procession funèbre à l’entrée de l’hôpital de Beit Jala jusqu’à la maison de la famille du martyr, le cinquième martyr de la ville depuis le début d’octobre.

Malik est le deuxième martyr du camp de réfugiés de Dheisheh depuis le début du mois d’octobre, après l’assassinat de Moataz Ibrahim Zawara le 14 octobre pendant une manifestation contre l’armée d’occupation.

Selon plusieurs membres du personnel médical de l’hôpital de Beit Jala, le jeune homme aurait été tué par une balle expansive en pleine tête, fracassant son crâne qui aurait explosé en "une centaine de morceaux". L’utilisation de ce type de munition, également appelée "balle dum-dum", est totalement prohibée par le droit international et est considérée comme un crime de guerre au regard du Statut de Rome qui fonde la Cour Pénale Internationale – dont la Palestine est désormais membre depuis Avril dernier.

Les sources médicales ont ajouté qu’avec l’utilisation de ce type de balle et surtout le positionnement du tir, l’intention de provoquer la mort ne laissait aucun doute.

Des manifestations importantes ont suivi les funérailles de Malik Shahin, au nord de Bethléem. Deux Palestiniens ont été blessé et évacués vers l’hôpital le plus proche, tandis que de nombreuses personnes souffraient d’inhalation du gaz lacrymogène tiré par les forces israéliennes sur l’ensemble de la zone.

Source : Palsolidarity : http://www.ism-france.org (Traduction : PLL)

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8180