Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
Vidéos
11 janvier 2016

Non à l’extradition d’Omar Zayed vers Israël !

Des actions militantes ont cours actuellement dans différents pays pour empêcher la Bulgarie d’accepter la demande d’Israël d’extrader le Palestinien Omar Zayed à Tel-Aviv, alors que cet ancien prisonnier politique est réfugié en Bulgarie depuis 1994.


Omar Zayed, 52 ans, marié à Sofia et père de 3 enfants, est natif de Jénine en Cisjordanie occupée. Il a été arrêté à Jérusalem en 1986, torturé, et condamné par un tribunal militaire israélien, à la prison à vie pour "complicité dans le meurtre d’un colon israélien".

Quatre ans plus tard, Omar Zayed, réussit à s’échapper de l’hôpital de Béthléem où il est suivi en raison d’une grève de la faim de 40 jours. Après avoir voyagé clandestinement dans le Moyen-Orient, il entre en Bulgarie en 1994.

Les autorités bulgares, saisies par Israël en décembre dernier, ont accepté de coopérer avec l’occupant israélien et ont perquisitionné son domicile, afin de l’arrêter et de l’extrader.

Omar Zayed a alors trouvé refuge à l’ambassade de Palestine, pays reconnu par la Bulgarie depuis 1988, et il en appelle à tous les défenseurs des droits de l’homme pour faire pression sur les autorités Bulgare pour qu’elles refusent de se soumettre à la demande d’Israël, ainsi que sur l’Autorité Palestinienne pour qu’elle reste ferme dans son refus de livrer Omar.

La demande d’extrader Omar Zayed est basée sur un traité d’extradition entre Israël et l’Union Européenne. Cependant, le traité d’extradition exclut les « infractions politiques » de son champ d’application. Elle exclut également les pays où les personnes extradées risquent d’être torturées. Or Israël pratique systématiquement la torture sur les prisonniers palestiniens comme le monde entier le sait.

En cherchant son extradition, Israël viole en outre une série d’accords qu’il a signé avec l’Organisation de libération de la Palestine dans les années 1990. En vertu de ces accords, tous les Palestiniens arrêtés avant la formation de l’Autorité palestinienne en 1994 devaient être libérés.

Hors une trentaine de prisonniers palestiniens arrêtés avant 1994 sont toujours dans les prisons israéliennes, selon l’organisation Addameer. Ils font partie des plus de 6.700 Palestiniens emprisonnés par Israël.

  • Il faut appeler l’ambassade de Palestine en Bulgarie pour les inciter à assurer la protection d’Omar Zayed : +359 29634324. L’ambassadeur s’appelle Ahmad Al-Madbuh. FAX de l’ambassade : +359 29632571. Email de l’ambassade : palestinebg yahoo.com


Source : http://samidoun.net/2015/12/urgent-action-stop-extradition-of-omar-nayef-zayed-former-palestinian-prisoner-from-bulgaria/

http://samidoun.net/2015/12/take-action-omar-nayef-zayed-being-pressured-to-leave-palestinian-embassy/

http://samidoun.net/2015/12/reports-palestinian-authoritys-foreign-affairs-ministry-assigns-crisis-team-to-omar-nayef-zayed-case/


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 8700