Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
7 février 2016

Menaces contre les députés "arabes israéliens" ayant rencontré des familles palestiniennes endeuillées

Toutes sortes de menaces, à commencer par celle d’être exclus du parlement , ont été prononcées contre les trois députés du parti Balad, qui sont allés à la rencontre de familles palestiniennes qui réclament la restitution des corps de leurs enfants tués par l’armée ou la police israélienne lors d’attaques présumées ou réelles. Haaretz condamne aujourd’hui dans son éditorial la politique israélienne consistant à refuser de rendre les corps aux familles pour les punir.


Conserver les dépouilles palestiniennes n’a rien à voir avec la lutte contre le terrorisme. Cela ne répond à aucune mesure de sécurité, et loin de calmer les esprits, cela ne fait qu’envenimer la situation, estime le quotidien israélien dans son éditorial qui s’en prend au ministre "de la sécurité publique", Gilad Erdan, qui a donné de telles consignes.

La question est débattue dans le contexte des lourdes accusations portées contre les 3 députés qui sont allés rendre visite, mardi dernier, à des familles de Jérusalem-Est en deuil,qui leur ont demandé d’intercéder pour que les corps de leurs enfants leurs soient rendus et qu’ils puissent les enterrer.

Haaretz fait remarquer que les familles ne sont pas responsables des actes de leurs enfants et que rien ni personne ne pourra empêcher ces derniers de commettre des attaques tant que le problème de fond, celui du réglement de la question des territoires palestiniens occupés ne sera pas prise en compte. Ces châtiments collectifs, souligne l’éditorial sont donc immoraux et inefficaces.

"Ils sont symptomatiques de l’incompétence de nos ministres et du vide en terme de leadership politique dans notre pays. Ils passent leur temps à trouver des boucs émissaires et des excuses pour leurs échecs. Benjamin Netanyahou préfère ignorer le contexte, les colonies et l’occupation et raconter que les attaques palestiniennes font partie d’un mouvement terroriste islamique global."

"Tout comme Erdan, qui pointe comme nos principaux ennemis les réseaux sociaux, facebook, qu’il faudrait selon lui verrouiller pour faire cesser les attaques", conclut Haaretz.

(Traduit par CAPJPO-EuroPalestine)

Source : http://www.haaretz.com/opinion/1.701799

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7870