Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
8 février 2016

L’Autorité palestinienne arrête un professeur palestinien dissident

La police palestinienne a arrêté mardi 2 février le docteur Abd al-Sattar Qassem, critique de l’Autorité palestinienne. Qassem, 68 ans, fut longtemps professeur en science politique à l’Université An-Najah à Naplouse et a été arrêté par les forces de l’Autorité Palestinienne (AP).


L’AP aurait reçu des "plaintes" anonymes contre lui, a déclaré Youssef al-Mahmoud, porte-parole de l’AP, selon l’agence de presse Maan News

L’arrestation de Qassem est intervenue une semaine après qu’il a donné un entretien à Al-Quds TV, une chaîne d’information affiliée au Hamas, au cours duquel le professeur a critiqué l’AP ainsi que l’OLP, leur reprochant de ne pas respecter leurs propres lois.

"Cette arrestation purement politique est la consécration de la coordination sécuritaire avec l’ennemi face à l’intifada actuelle", ont déclaré des porte-parole du Hamas, en réclamant que l’AP libère tous les détenus politiques"

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) et le mouvement du Jihad islamique ont également condamné l’arrestation de ce dissident et exigé sa libération immédiate.

Le mouvement palestinien al-Ahrar a déclaré que l’arrestation était une "tentative désespérée" qui ne réussirait pas à faire taire le peuple libre de Palestine. Le mouvement a appelé à la libération immédiate de Qassem, soulignant que ce professeur est une personnalité nationale et une voix libre.

Qassem a été arrêté au moins deux fois par l’AP ces dernières années, en raison, de toute évidence, de ses critiques sur le gouvernement palestinien.

Source : Maan News

Traduction : MR pour ISM

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7870