Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
18 février 2016

Israël fait financer sa propagande par le gouvernement français : c’est pas du cinéma !

Les responsables du festival du cinéma israélien à Paris, une entreprise réalisée sous l’égide du gouvernement israélien dans le cadre de sa stratégie de blanchiment de l’apartheid, réclament de l’argent au ministère français de la culture.

Le patron de ce festival, un certain Charles Zrihen, pleure misère dans les colonnes du journal israélien The Times of Israel.

Depuis quinze ans, indique-t-il, le contribuable français finançait cette opération à travers le Centre National du Cinéma (CNC).

Mais en décembre dernier, le CNC lui a fait savoir qu’il ne pourrait pas, pour des raisons de contraintes budgétaires, mettre la main à la poche pour l’édition 2016.

Qu’à cela ne tienne ! Zrihen a constaté que la titulaire du ministère français de la culture vient de changer, et que le poste est désormais occupé par Audrey Azoulay, « une Juive d’origine marocaine » insiste le journal, histoire de marquer la ministre à la culotte.

En conséquence, Zrihen indique qu’il va reprendre son lobbyiing, à la charge, et il espère bien que le financement public français sera rétabli.

http://www.timesofisrael.com/french-government-stops-funding-israeli-cinema-festival/

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7890