Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
21 février 2016

Le vice-président du CRIF pris en flagrant délit de mensonges (photos et vidéos)

Gil Taieb, vice président du CRIF et responsable de l’Association pour le Bien Etre du Soldat Israélien (cela ne s’invente pas...) a menti effrontément sur le site actualités juives et, se croyant en Israël, a fait à ses troupes des promesses non tenues.



Gil Taieb pensant pouvoir se substituer à la police, le 6 février 2016, Place d’italie

  • On pouvait lire en effet le site israel-actualites sous la plume de Gil Taieb :

style='float:left; width:500px;'>
" "Ceci n’a que trop duré ! Samedi après-midi, pour la première fois en plein Paris, les nervis du BDS ont trouvé face à eux des militants juifs venus rétablir la vérité. Je les ai accompagnés.

Pour la première fois, ils ont compris que la rue ne leur appartiendrait plus et que partout où ils iront, les défenseurs d’Israël et du droit seront présents !

La préfecture, face à ce risque de trouble à l’ordre public, réagira peut-être et cessera enfin d’autoriser les rassemblement des boycotteurs d’Israel !

Bravo aux militants de l’OJE d’avoir pris cette initiative.

Gil TAIEB





Des sbires accompagnant Gilles Taieb le 6 février et tentant de nous intimider en nous filmant

  • Premier mensonge : Malgré la présence d’une quinzaine d’individus hargneux venus les provoquer, les 7 militants d’Europalestine présents n’en n’avaient pas moins continué à tenir leur table d’information comme ils le font régulièrement Place d’italie, tandis que de nombreux passants étaient choqués par les insultes et grossièretés proférées par ces énergumènes.

En revanche, les 15 "courageux" sionistes" s’étaient volatilisés en une seconde à la vue de deux policiers...

  • Deuxième mensonge  : Sous l’intitulé "La rue n’est plus à eux" Gil Taieb diffusait parallèlement sur facebook un montage vidéo, présentant comme des militants de la campagne BDS, des individus sans rapport avec eux, et affirmant "le BDS appelle au Djihad".

Le dit "reportage", qui se terminait par un menaçant "A bientôt..." promettait que ces forts à bras avaient fait le travail à la place de la police et "nettoyé " la rue des militants qui réclament des sanctions contre Israël :
https://www.facebook.com/OrganisationJuiveEuropeenne/videos/vb.364530407058884/516183461893577/?type=2&theater

  • Sauf que ce samedi 20 février, lors de notre table d’information habituelle Place d’Italie, on n’a plus vu Monsieur Taieb et ses petits amis (personne ne s’en est plaint) et les passants ont pu s’informer avec intérêt de la situation des prisonniers politiques palestiniens, de la détention administrative, de la situation du journaliste Mohamed Al Qiq en grève de la faim depuis trois mois, et de la manière dont les enfants palestiniens son arrêtés, torturés et emprisonnés.




    De nombreux passants on même tenu à se faire photographier devant nos banderoles




Beaucoup de discussions avec les passants :







Plus d’un millier de tracts distribués et des centaines de signatures pour la pétition contre la torture des enfants palestiniens :







CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7890