Adhésions et dons       CAPJPO-EuroPalestine en faits       Contact 
26 février 2016

Mohammed al-Qiq : la cruauté israélienne mise à nu

Le journaliste palestinien Mohammed al-Qiq, en grève de la faim depuis 94 jours, sera libéré le 21 mai prochain… s’il est toujours en vie.

Un « compromis » est ainsi intervenu, annoncent vendredi les médias israéliens et palestiniens, aux termes duquel Mohammed al-Qiq, en détention arbitraire depuis novembre dernier, sans qu’aucune charge soit retenue contre lui, va cesser sa grève de la faim ; il continuera d’être soigné dans un hôpital israélien et ne repassera pas par la case prison.



Par sa grève de la faim héroïque, qui a mis sa vie en danger et très certainement compromis sa santé de manière irréversible, cet homme de 33 ans, marié et père de deux jeunes enfants, a servi la cause de tout le peuple palestinien, et en particulier celle des victimes de l’odieuse « détention administrative » pratiquée par le régime d’apartheid.

Tout comme lui, près de 700 Palestiniens (sur un total de 7.000 prisonniers) sont toujours les otages d’un tel système, contraire à toutes les normes du droit international, à travers lequel Israël maintient des hommes et des femmes en prison indéfiniment, sans procès ni mise en examen.

Et il aura fallu que Mohammed al-Qiq soit au seuil de la mort pour que les dirigeants israéliens se résolvent à promettre sa libération.

La lutte pour la libération des « détenus administratifs » et plus généralement de tous les prisonniers palestiniens doit se poursuivre et s’intensifier.

C’est pourquoi CAPJPO-EuroPalestine maintient bien évidemment son appel à rassemblement, à Paris, demain samedi 27 février, de 14h à 17h, sur la Place de la République.

Venez nombreux !

CAPJPO-EuroPalestine


Derniers articles dans la même rubrique 0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 7890